Anne Poiret, du journalisme rare

J’aime bien Anne Poiret. D’abord parce qu’elle est journaliste d’investigation, au long cours. Ensuite parce qu’elle choisit des thèmes cruciaux alors que peu sexy. Enfin, parce qu’elle va jusqu’au bout. L’un de ses derniers faits d’arme ? Les ventes d’armes de la France, en 2018. Enquête, puis documentaire Mon pays...