Étiqueté : biologie

0

Démystifier le vivant, 36 métaphores à ne plus utiliser

Vous en connais­sez beau­coup des gens qui sont très très com­pé­tents, et aus­si gen­tils que com­pé­tents ? Moi j’ai la chance d’en connaître, et l’un d’eux, Guillaume Lecointre (dont j’ai tel­le­ment par­lé déjà que je vous lais­ser cher­cher ici ou dans mes archives sur www.cortecs.org), explique « Pour­quoi abuse-t-on des méta­phores pour…

2

Accroche-toi au pinceau, je change d’échelle, Espèces n°44

J’ai écrit cet article avec Guillaume Lecointre du Muséum natio­nal d’histoire natu­relle pour la revue Espèces n°44, qui est en kiosque au moment où je vous parle. Rien que pour les illus­tra­tions d’Arnaud Rafaë­lian ça vaut le coup de l’acheter. Mer­ci à Espèces de me per­mettre de repro­duire cet article…

0

Trashtalk sur les apothicaires, 1567

« Les apo­thi­caires qui achètent une offi­cine s’oc­cupent seule­ment de savoir si elle pos­sède des vases d’or et des vases peints ser­vant plu­tôt à l’ostension qu’à la néces­si­té, mais fai­sant l’admiration du vul­gaire. S’ils employaient à ache­ter les meilleurs médi­ca­ments ce qu’ils dépensent pour ces choses super­flues et inutiles, ce serait…

8

Lavons le linge sale du propre de l’homme en famille, Espèces n°40, juin 2021

Hour­ra, le nou­veau numé­ro (40) de la revue Espèces est en kiosque, ou prêt à com­man­der. Nou­velle maquette, nou­velle mise en page, pour fêter les 10 ans d’exis­tence. Abon­­nez-vous si vous pou­vez, ou faites abon­ner votre biblio­thèque, il en va de la sur­vie de cette revue, dont les che­villes ouvrières…

0

Revue « Espèces » – ma rubrique

Il y a quatre ans, Guillaume Lecointre, pro­fes­seur de sys­té­ma­tique au muséum d’his­toire natu­relle de Paris, m’a mis en lien avec Cécile Bre­ton, de la revue Espèces. Depuis, je pro­duis régu­liè­re­ment un article d’es­prit cri­tique en lien avec la bio­lo­gie. J’aime bien faire ça, sur­tout que cette revue est vrai­ment…

0

Joue avec moi à #PayetonPangloss – « The social dilemma » et « La méthode scientifique »

Deux petits pan­gloss pour la route aujourd’­hui. (Vous avez oublié ce qu’é­tait un pan­gloss ? Voir ici) J’ai quelques scru­pules car les deux appa­raissent dans de très bons tra­vaux. Le pre­mier pro­vient de The social dilem­ma (alias Der­rière nos écrans de fumée), de Jeff Orlows­ki. sor­ti en sep­tembre 2020 : une bonne…

0

Entre polyphonie polyphyle et paraphilie paraphyle, Espèces n°36, juin 2020

Le nou­veau Espèces est en kiosque, ou prêt à com­man­der. Baleines, ror­quals, oiseau chauve-sou­­ris,  bécas­seau san­der­ling… et les rubriques habi­tuelles, dont la mienne. Je vous repro­duis ici mon article (dis­po­nible en pdf là). Entre poly­pho­nie poly­phyle et para­phi­lie para­phy­le¹ Une para­phi­lie, c’est une atti­rance sexuelle qui dif­fère des atti­rances tra­di­tion­nel­le­ment…

0

L’espèce est morte ? Vive le flux spécien – enjeux épistémologiques et éthiques de la notion d’espèce (revue L’amorce)

Un article à moi un peu déli­rant, sor­ti d’un car­ton par Timo­thée Gal­len, qui l’a ren­du élé­gant, per­ti­nent, poin­tu (c’est mon avis). C’est paru dans la revue « L’A­morce, contre le spé­cisme » le 25 mai 2020. À toutes fins utiles : j’ai croi­sé la route d’un étu­diant en 2015, Timo­thée, qui en…

0

Effet cigogne – Chauve-souris et rongeurs super vecteurs de saloperies ?

Eh bien… oui et non. Oui, leur richesse virale est grande, et ils trim­ballent un paquet d’a­gents patho­gènes poten­tiel­le­ment trans­mis­sibles aux humains. Mais non, elle n’est pas plus grande que chez les oiseaux ou les primates.Si chauve-sou­­ris et ron­geurs sont sur­re­pré­sen­tés, c’est qu’ils forment deux ordres de mam­mi­fères ayant le…