Domnișoara Pogany 1, alias « Mademoiselle Pogany », du sculpteur roumain Constantin Brâncuși (1876-1957) (prononcez »Breunnkouch » si vous souhaitez respecter la langue roumaine). Ce sculpteur m’a toujours impressionné, d’abord parce qu’il a fait un procès aux États-Unis en 1927 qui a repoussé les limites de l’art. Ensuite parce que grâce à mon ami Mircea Cîrstea, en 2005 ou 2006, j’ai visité sa maison de naissance à Hobița, pas très loin de Târgu Jiu, en Roumanie, maison qui s’est effondrée en octobre 2018. Enfin parce qu’il a essayé de sculpter l’envol… Non pas juste un oiseau, l' »envol » lui-même, le concept… Et il a réussi, avec Pasărea în văzduh. Je trouve que cette recherche ressemble un peu au soin patient qu’ont apporté à leur travail les étudiant·es qui suivent. Une des « Demoiselle Pogany » est exposée je crois au Centre Pompidou.

 

Chaque semestre ou presque depuis 2005, les étudiant·es de l’UE transversale Zététique & autodéfense intellectuelle produisent des dossiers d’enquête sur des sujets « critiques ». Si certains dossiers sont assez peu exploitables, d’autres sont vraiment de très beaux travaux. Ces dossiers témoignent d’une démarche intellectuelle exigeante, d’une vérification des sources et des informations présentées, et allant pour quelques-uns jusqu’à l’élaboration de protocoles expérimentaux. Certes, ils contiennent parfois des erreurs ou des fautes, mais comme dit mon ami Nicolas Vivant de Mi-fougue mi-raison, qui n’a jamais fait de faute me jette la première bière.

Au menu ce semestre, quatre dossiers :

  • sur les tables tournantes,
  • sur une maladie psychogène de masse,
  • sur une malédiction
  • et sur un très beau protocole de cécité au changement que les étudiant·es et moi avons évalué à 20/20.

 

De gauche à droite : Océane Astic, Laura Ybert, Roger Carton, Jade Vendittelli-Persol, Adrien Excoffier, Corentin Aoura & Agate Ansanay-Alex.

De gauche à droite : Océane Astic, Laura Ybert, Roger Carton, Jade Vendittelli-Persol, Adrien Excoffier, Corentin Aoura & Agate Ansanay-Alex.

 

Reproduire et expliquer un phénomène de cécité au changement – Existe-t-il un effet de la congruence du genre sur la perception d’un phénomène de cécité au changement ? (ici)

par Agathe ANSANAY-ALEX, Océane ASTIC, Jade VENDITTELLI-PERSOL & Laura YBERT

Les conditions rocambolesques de cette expérience méritaient un petit film, le voici.

 

Quelles conditions expérimentales sont requises pour mettre en évidence l’événement « phénomène de table tournante » ? (ici)

par Hugo ANDRES, Robin DUCHE, Thomas EMERY & Raphaël PUYGRENIER

 

epidemie fou rire

Laughology (2009)

Existe-t-il une explication rationnelle à l’origine de l’épidémie de fou rire de 1962 à Kashasha, Tanganyika ? (ici)

par Élodie GIL, Abdel Mejid SOULEIMAN, Salomé MORAND, Noémie MOREL & Noé SCHWOEHRER

 

Carter et Carnavon devant la tombe

Carter et Carnavon, hésitants, devant la tombe

La malédiction de Toutânkhamon a-t-elle un fondement factuel ? (ici)

par Estelle BERNARD, Arman LE BELLOUR, Marion LENAERTS, Ekaterina KOSHEVA, Melina RICARD & Poerava RUIZ

(occasion trop belle de ressortir des placards un pilote d’émission de radio de 16 ans d’âge sur la « malédiction » de Toutânkhamon, réalisé avec Nicolas Vivant -> ici).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.