Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait le Bouveresse

Argh, Jacques Bouveresse a cassé sa pipe. Si vous ne le connaissez pas, j’en ai parlé plusieurs fois sur www.cortecs.org, mettez le mot-clé Bouveresse. Si vous voulez entrer dans sa lecture, pas toujours facile, je ne peux que vous recommander d’éviter son trip sur Robert Musil, et de vous pencher...