Reductio ad Hitlerum : à propos de Libres d’obéir, de Johann Chapoutot

Avis aux spécialistes de l’histoire et du management. Le copain Thibault Le Texier n’a jamais peur de se frotter aux gros dossiers. L’an passé, il avait sévèrement secoué le mythe de l’immense Philip Zimbardo comme un vulgaire cocotier (voir là). Cette fois il affronte un travail du célèbre Johann Chapoutot,...