« Large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à l’esprit critique, et il y en a peu qui les trouvent ». 

D’après l’Évangile selon Matthieu, 7:14

Hatier, depuis 1996, ça fait partie de Hachette Livres, premier éditeur français, au style… écrasant ! Hachette, c’est propriété de Lagardère depuis 1981. Et Lagardère, c’est l’ancien marchand d’armes Matra, ancien propriétaire d’EADS devenu ensuite Airbus. Dans son conseil de surveillance en 2019, on trouvait Nicolas Sarkozy, ou Guillaume Pépy, grands fournisseurs de matériel pour l’esprit critique, on les applaudit bien fort !

N’empêche… Lagardère -> Hachette -> Hatier -> … Denis Caroti, du CORTECS, et Annabelle Lecointre et Sophie Matusinski, qui collaborent pour un bouquin

de Terminale L.

Et dans ce bouquin, feuilletable ici, il y a

  • de formidables pages « penser la science » (pp. 16-27)
  • et des fins de chapitres où je reconnais la patte velue de mon ancien acolyte du CORTECS (sur Tesla, sur la radioactivité naturelle, sur la notion de risque et de Danger, Tchernobyl, etc.)
  • Mais aussi à la fin pp.282-284 les fiches outils qui parlent tri de l’information et et arguments fallacieux
  • et surtout, last but not least…. MA COURGE ! Page 122.C’est extrait de mes making-off du cours de zététique en vidéo sur la chaîne de mon université (cliquez là, si vous êtes client·e de YouTube, ou ici si vous êtes libres). La déco du fond est de Djamel Hadji, la chaise est inspirée des Carnets de Monsieur Manatane, avec Benoît Poelvoorde*.

« Eh bien oui, Nicolas…. »

 

Gloire à Hadji, gloire à Poelvoorde, et bravo à Hatier.

Puissent Arnaud Lagardère et ses conseiller·es lire ces pages, et comprendre rapidement que la « théorie » néo-libérale économique a fait long feu. De la même façon qu’ils et elles ont compris, en 2015 en se débarrassant de la partie aéronautique de l’entreprise, qu’il valait définitivement mieux vendre des livres que des avions de combat.

 

* Pour qui a la chance de n’avoir jamais vu cette série réalisée par MMM. Ben Soussan et Merret-Palmair, entre 1997 et 1998, voici l’un de mes épisodes préférés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.