Vous avez peur de vous emmerder cet été ? Vous n’avez pas de cahier de vacances ?
Je vous propose un défi moralo-rationaliste !
C’est une expérience, dont tou·tes les participant·es sortent gagnant·es. J’aimerais connaître vos cheminements conceptuels, où qu’ils aboutissent, sur un sujet précis.

Je vous mets au défi durant l’été :

1) d’écouter notre épisode Mi-Fougue Mi-Raison n°8 « De la branlette intellectuelle… » (40mn) sur Skeptikon (libre) ou YouTube (propriétaire)
2) d’écouter « Les paillettes : journal d’un donneur de sperme« , de Clément Baudet, les Pieds sur Terre, France Culture (3 épisodes de 25′)
3) d’écouter KlairefaitGrr dans ses 5 épisodes « Plaisir d’offrir« , Arte Radio.
Puis
4) me dire si ça a fait bouger votre position préalable (si vous en aviez une) sur le don de gamète, et pourquoi ?
5) Me dire (si vous êtes en mesure de faire un don de gamète), si ça vous a convaincu d’y aller ou non, et pourquoi.
6) Challenge de l’été : introduire la discussion chez des ami·es à l’apéro, et me raconter ce que ça a donné, en termes d’arguments principaux dans un sens ou dans l’autre.
Vous pouvez m’écrire à Richard.Monvoisin@univ-grenoble-alpes.fr
Je compilerai vos réponses, anonymisées.
MERCI
L’esprit critique ne s’use que si l’on ne s’en sert pas même à l’apéro au camping
Monsieur A me répond ceci
=> Le simple fait d’avoir pris du temps pour y réfléchir (grâce à toi) a fait bouger ma position préalable qui était la suivante : « espérance morale don de sperme comparativement inférieure à espérance morale don à la Against Malaria Foundation » (partant du principe que temps consacré au don de sperme = argent que j’aurais pu gagner pour donner pour la lutte contre la Malaria – ce que je fais à hauteur de 10 % de mes revenus).

Or, après réflexion, ma position s’est considérablement affaiblie pour les raisons suivantes :

  • don de sperme permet d’amener à la vie des nouveaux êtres dans un pays où leurs chances d’avoir une vie plus heureuse qu’en Afrique subsaharienne est forte ;
  • j’ai connaissance de très bons arguments conséquentialistes au fait de faire augmenter la natalité dans un pays comme le nôtre.

5) Me dire (si vous êtes en mesure de faire un don de gamète), si ça vous a convaincu d’y aller ou non, et pourquoi.

=> Ça m’a convaincu d’étudier sérieusement la possibilité. Malheureusement, de ce que vient d’étudier la question et de ce que tu disais de ton parcours, le coût m’apparaît trop élevé pour moi.Je pense que le truc décisif dans le coût général est qu’il faudrait que je me déplace à Grenoble. S’il existait un centre à [chez moi], je pense que je tenterai.

Petite question pour toi : on trouve de partout qu’il y a de moins en moins de donneurs de sperme. Est-ce aussi vrai pour la voie illégale ? Il y a maintenant plein de sites pour ça. (…)  Selon ta réponse, j’envisagerai peut-être la voie illégale.

Ma réponse : Dans « les paillettes », il aborde ce point légal versus illégal – et il pense qu’une soluce acceptable serait d’en donner aux 2 

OK. J’en suis venu à me demander si je n’allais pas aller faire le voyage à Grenoble finalement. Et effectivement, la soluce de donner via les deux voies, j’y ai pensé aussi. En tout cas je pense que je vais certainement écouter les deux émissions dont tu parles et que j’ai esquivées pour l’instant. Je vais aussi lire ça : https://www.gwern.net/Ethical-sperm-donation (trouvé via : https://causeprioritization.org/Sperm_donation ; site du réseau de l’altruisme efficace).

 

 

Monsieur N me répond cela
Bonjour,

Merci d’avoir proposé ce cahier de vacances, c’est très enrichissant. Comme la fin de l’été approche, voici mon devoir bâclé, car je n’ai pas eu l’occasion d’avoir une vraie discussion autour du don de sperme avec mes ami·es.

Merci également pour votre courage de quitter youtube et de privilégier Skeptikón, pour ma part ça ne changera rien suivant déjà la chaîne sur Skeptikón mais ça fait très plaisir de vous retrouver.

J’ai 39 ans et un enfant (ce qui n’était pas souhaité). Je me suis toujours demandé quel droit je pouvais obligé un être humain à venir dans ce monde, et vu comme c’est parti pour les prochaines décennies, c’est quand même pas le meilleur des mondes (ou si justement…).

Suite à cette naissance (il y a 3 ans), je chemine lentement vers la vasectomie, j’ai l’ordonnance il faut juste que je me motive à prendre rendez-vous avec un urologue (j’ai déjà des recommandations de médecins) mais je ne vois pas pour quelles raisons je ne le ferais pas.

C’est donc dans ce contexte qu’un ami m’a parlé qu’il allait donner son sperme (malheureusement son don n’a pas été accepté) puis je suis tombé sur ton billet de blog. Comme souvent quand une idée me vient par plusieurs canaux différents en peu de temps, je me pose sérieusement la question.

J’avais déjà regardé ta vidéo sur la chaine Mi-fougue, Mi-raison que j’avais trouvé très intéressante mais sans que cela me motive à donner (ou peut être, mais j’ai oublié au bout d’une semaine).

Ah et je ne fais aucun don de mon corps, je pourrais donner mon sang, mais je trouve les règles pour donner toujours discriminantes (il n’y a plus d’homophobie, c’est déjà ça) mais étant poly-amoureux je peux potentiellement avoir plusieurs partenaires sexuelles au cours des 4 derniers mois, je n’ai pas trop envie de m’amuser à compter alors que je fais des dépistages régulièrement (au moins une fois par an et après chaque rapport à risque) et qu’en cas de soucis nous en parlons sans soucis avec mes partenaires. Je m’estime plus *safe* qu’un couple exclusif dont læ partenaire pourrait cacher qu’iel a eu un rapport à risque avec une autre personne.

Autant dire que je pars avec un a priori plutôt négatif pour le don de sperme, mais j’aime bien expérimenter les choses donc pourquoi pas.

J’ai donc vu et écouter les différentes émissions et noté ce qui pourrait me faire changer d’avis dans un sens comme dans l’autre (sous forme de note rapide, j’espère que ça sera compréhensible par une autre personne que moi).

Voici les points positifs :

– répond à un besoin ;
– la levée partielle de l’anonymat, si j’avais été conçu de cette manière, j’aimerais avoir cette possibilité[^2] ;
– ça fait chier les cons[^2] ;
– c’est politique, ça coûte cher d’aller à l’étranger[^5].

Et les points négatifs :

– processus plutôt inconfortable ([^1] et [^2]) ;
– sponsorisé par Marc Dorsel[^4] (pornographie hétéronormée, et surtout des affaires de viol) ;
– questionnement sur la vie privée très intrusif[^1] (le consentement de læ conjoint·e ne semble plus nécessaire d’après [^2]) mais je n’ai pas vraiment envie d’en parler à ma famille pour faire une généalogie de mes maladies (évoqué dans [^7], je ne sais pas si c’est également de cas pour le don de sperme) ;
– est ce que j’ai envie d’apprendre que j’ai une maladie génétique ? [^3] ;
– la levée partielle de l’anonymat : je ne sais pas où j’en serais dans 20 ans et potentiellement avoir 7 personnes[^3] qui font irruption dans ma vie c’est effrayant ;
– ce n’est pas un besoin vital, contrairement au sang ;
– possibilité de cacher la PMA aux enfants[^4] ;
– est ce que cet enfant sera heureux ? Parent maltraitant ? Personne n’est malheureux de ne pas exister ;
– comme dit en introduction, je n’étais pas pour avoir un enfant alors le permettre à d’autre, je ne suis pas convaincu ;
– auto-conservation (AC) des ovocytes, injuste mais comment faire changer les choses ? Je ne vois pas en quoi donner et refuser l’AC peut faire changer les choses[^8].

Pour l’instant je vais rester sur mon choix par défaut, ne pas donner. Peut-être que durant les 4 mois de réflexion pour la vasectomie je pourrais changer d’avis (je fais que ce soit maintenant ou jamais à tendance à me motiver), mais c’est peu probable.

[^1]: [Mi-fougue, mi-raison — Épisode 8 : de la branlette intellectuelle…](https://skeptikon.fr/w/3e4e14df-ddb4-46cd-9bf6-8ecf6e2c65a5)
[^2]: [Les paillettes — Épisode 1/3 : pourquoi pas moi](https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/les-pieds-sur-terre/les-paillettes-journal-d-un-donneur-de-sperme-episode-1-8515742)
[^3]: [Les paillettes — Épisode 2/3 : un don comme un autre ?](https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/les-pieds-sur-terre/les-paillettes-journal-d-un-donneur-de-sperme-episode-2-8090383)
[^4]: [Les paillettes — Épisode 3/3 : l’avenir des petits graines](https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/les-pieds-sur-terre/l-avenir-des-petites-graines-5070691)
[^5]: [Plaisir d’offrir — Épisode 1/5 : mes œufs dans un autre panier](https://www.arteradio.com/son/61661322/plaisir_d_offrir_1_5_mes_oeufs_dans_un_autre_panier)
[^6]: [Plaisir d’offrir — Épisode 2/5 : roule ma poule](https://www.arteradio.com/son/61661362/plaisir_d_offrir_2_5_roule_ma_poule)
[^7]: [Plaisir d’offrir — Épisode 3/5 : minute, cocotte](https://www.arteradio.com/son/61661370/plaisir_d_offrir_3_5_minute_cocotte)
[^8]: [Plaisir d’offrir — Épisode 5/5 : on ne fait pas d’omelette](https://www.arteradio.com/son/61661490/plaisir_d_offrir_5_5_ne_fait_pas_d_omelette)

 

Monsieur S me répond ça

Honnêtement un peu rien à foutre. Y a tellement de boulot sur la propagande de guerre ou le déni climatique en ce moment..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *