La chaussure sanglante et diabolique de LilaIl est fâché, le pasteur Mark Burns, télé-évangéliste de Caroline du Sud, trumpiste et conspi notoire. Et quand lui fâché, lui toujours cracher ainsi. Déjà, le rappeur Lil Nas X a fait un coming out gay, mais en plus il met du sang dans ses chaussures et les voue au démon.
Alors Burns le bien-nommé écrit :
“These #SatanShoes by #Nike & #LilNasX with 666 and a drop of human blood in the sole is a reason why we Christians must be prayed up ready to battle in the spirit with the Voice of the Holy Spirit. This is evil & heresy and I pray that Christians rise up against this.”
Je ne sais pas pourquoi, j’ai une double tendresse : pour les télévangélistes, entre ceux se mettent des récepteurs audio dans l’oreille pour pour recevoir des informations transmises soi-disant par Dieu himself à la fréquence de 39.17 MHz (affaire Peter Popoff 1986), et ceux qui voient dans l’ouragan Katrina le doigt vengeur de Dieu qui punit la Nouvelle-Orléans d’avoir organisé une gay pride (John Hagee, par exemple, qui d’ailleurs pense que Hitler était le bras armé de Dieu). Et une tendresse pour les objets iconoclastes qui déclenchent chez ces pasteurs des épilepsies divines. Car qui sait, un de leur énervement pourrait détacher une plaque d’athérome dans une de leurs artères, et venir abréger les peines de leur cerveau déjà bien sous-irrigué. Alors oui, j’ai beau n’en avoir rien à cirer du diable, j’aime bien la paire de chaussures de Lila Nas X qui lui est vouée, avec son pentagramme et la goutte de sang dans sa semelle.
Si quelq’un·e m’en offre une paire (budget supérieur à 1000e) je jure de les porter à tous mes cours pendant un an, dans l’espoir d’abréger les souffrances d’un ou deux pasteurs anti-LGBTQI+
Horace McCoy remarquait qu'”on achève bien les chevaux”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *