Clope au bec, le Audiard

Un jour, j’ai écouté cette émission (Toute une vie, du 2 janvier 2021). Ça m’a intrigué, car de Michel Audiard je ne connaissais que quelques films mythiques, et je ne savais même pas qu’il avait perdu un fils dans un tragique accident de voiture, en 1975. J’ai fini par tomber sur son bouquin. Je vous en lis deux extraits, que je trouve à forte portée historico-politique, car il faut partager les bonnes choses et puis… vous m’êtes sympathique.

 

Je dédie cet entrefilet à mon plus audiardien ami, Stanislas Antczak, ainsi qu’à un copain dont je garde le nom opaque, qui vient lui aussi, comme Audiard, de perdre des membres de sa famille dans un accident terrible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.