Cher·es collègues, en particulier de sciences physiques,
demain se tient dans un amphi municipal que je connais bien (l’amphithéâtre de l’Office du Tourisme, j’y ai fait cours souvent pour l’Université Inter-Âge du Dauphiné) une conférence intitulée « La physique quantique : de la science à la conscience« .
Rien que le titre m’indique que la physique va
être secouée, car c’est un titre typique soit des pro-intelligent design, cet avatar moderne du créationnisme, soit de certains mouvements mystiques, comme ici l’AMORC, Ancien et mystique ordre de la Rose-Croix. Ici ce sont donc les Rosicrucien·nes, par la voix de Vincent Thominet, responsable de la section « Sciences physiques » de l’URCI, Université Rose-Croix Internationale. J’aurais aimé m’y rendre, car je suis très circonspect lorsque la mystique vient se mêler de science alors qu’elle n’en souscrit pas aux règles, mais je ne puis, car je serai en cours. Alors si d’aucun·es peuvent s’y rendre et en capter la teneur, j’en serai fort curieux, dussé-je vous rembourser l’inscription (8euros/5euros dem.d’emplois). 

Le résumé de cette conférence est celui-ci :
« La découverte des niveaux d’énergies de l’atome a conduit à la fondation de la physique quantique.
Cette physique, où tout est possible, mais où rien n’est, ressemble comme deux gouttes d’eau à nos états de conscience.
Après un bref historique des découvertes scientifiques, la conférence présentera les analogies troublantes entre la physique quantique et l’évolution de nos consciences en quête d’éternité. »
J’en ai trouvé un autre du même conférencier sur un sujet connexe.
« La psychologie, la physique quantique et la relativité sont nées au début du XXème siècle. Alors que la relativité est liée au temps et à l’espace, les niveaux d’énergie de la physique quantique et les niveaux élevés de la conscience humaine ne le sont pas.
Les synchronicités étudiées par le psychiatre Carl Gustav Jung, sont des coïncidences apparemment fortuites qui semblent nous démontrer que notre vie extérieure est aussi le reflet de notre vie intérieure. En fait toutes les deux reçoivent l’influence de notre inconscient, mais aussi de notre conscience spirituelle ou Maître Intérieur.La physique quantique quant à elle, décrit la matière sous forme de dualité ondes-particules qui se manifestent « à la demande » et baignant dans l’océan d’énergie bouillonnante qu’est le vide quantique.
Cette conférence mettra en parallèle les processus de manifestation de la conscience et de la matière à partir des énergies sous-jacentes. »
Tout un programme, qui échevellera sûrement les professionnel·les du champ, et rappelle à plusieurs égards les mésusages de la mécanique quantique dont je parlais dans le livre Quantox il y a quelques années (édité chez book-e-book). Mais il vaut mieux juger sur pièce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *