Je prépare un cours qui retracera les courants mysticoïdes New Age, depuis les simili-origines jusqu’aux émulsions gélatineuses de Tal Schaller, Thierry Casasnovas ou Pierre Rabhi.

Pour cela, je patauge dans les marécages Powerflower, je frôle l’épiphanie plusieurs fois, je chevauche la plume de l’aigle, et à force de lire de la prose mielleuse, je frôle le diabète.

J’écoute aussi des émissions sur le sujet, et pour le coup, je recommande particulièrement la double émission toute fraîche de Shadow Ombre chez le remarquable podcast Scepticisme scientifique. L’épisode 1 est ici, le 2 est .

Je les mets également en écoute :

Oreille gauche (épisode 1)

Oreille droite (épisode 2)

et en téléchargement.

Devant les différents cercles mystiques qui s’entrecroisent dans ma tête depuis que j’ai gobé mon buvard d’acide lysergique, me vient cette obsédante question : vaut-il mieux être un imbécile altruiste ou un concentrique ?

Richard Monvoisin (mais vous pouvez m’appeler désormais “le chacal toltèque luminescent“, j’aime bien).

2 réponses

  1. tom dit :

    Bonjour chacal toltèque luminescent, c’est marrant que la thématique de l’histoire du new age soit “tendance” en ce moment dans le milieu sceptique. Méta de choc fait une série en ce moment (https://www.metadechoc.fr/chroniques-spiritualite-new-age), SC2 invite Shadow Ombre et vous préparez un cours. Avez-vous une hypothèse sur cette émergence simultanée de contenus autour d’un sujet ?

    Ceci dit je suis impatient de voir votre cours, avoir différentes approches en parallèle est intéressant.

    • Bonjour Tom, je n’ai pas d’hypothèse. En réalité ce cours sur le New Age ca fait + de 10 ans que j’aimerais le faire, à partir du traval de Marhic et Besnier aux éditions Castor Astral. Rien de nouveau, c’était dans les clous depuis longtemps. Pour les autres, eh bien je ne sais pas. Peut être la mise en cause de l’anthroposophie progressivement, avec les ramifications qu’elle trimballe, est -elle plus d’actualité que jamais ? Amicalement. Chacal toltèque 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *