Je développe en ce moment une grosse étude sur les barreurs de feu (je cherche d’ailleurs tous les termes équivalents dans toutes les langues, s’ils existent – aidez-moi).

Même si je pense avoir trouvé le processus du fonctionnement de ce “don”, j’attends d’avoir tout documenté avant de me prononcer.

En attendant, je donne ici quelques petites trouvailles de-ci de-là.

Margav, la “décompteuse”, faiseuse de secret habitant à Kergornet en Gestel. Forte renommée au début du XXe. On dit que pour retirer le “reuz” (traduire : le mal, le tourment ?) elle prononçait “sa formule rapidement, à neuf reprises et sans reprendre haleine, après avoir tracé une croix sur la zone malade avec son pouce gauche préalablement noirci en le frottant contre un trépied ou un chaudron. ” Ci-joint, une carte postale de 1908.
Ici, une guérisseuse par la croix, dans “les faiseurs de secret”, de Montavon, 2000.

 

2 réponses

  1. Vincent dit :

    Bonjour,
    Je cherche dès études sourcées sur les coupeurs de feu. Avez vous des nouvelles sur cette étude dont vous parlez ici ? Merci d’avance

    • Bonjour Vincent, je suis en train d’agréger la littérature, et des études sourcées, franchement pour l’instant elles m’échappent. Il n’y a probablement jamais eu de test à proprement parler. J’espère bien en monter un, mais l’échéance va être longue, tant le parcours éthique est complexe. Par contre dès que ma revue systématisée sera menée, je mettrai toutes les ressources agglomérées en ligne. Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *