Pour la fête de l’esprit critique, le 1er avril, on a fait une causette pour le collectif sceptique caennais, avec Élisabeth Feytit et Virginie Bagneux. Ça a été monté ici (et ci-dessous) par Élisabeth. Si jamais vous avez des questions, des précisions à demander ou des critiques à faire sur ce que j’ai dit, welcome, je répondrai au mieux dans la limite de mes compétences.

Si vous êtes comme Diego, libre dans votre tête, voir ici  sur Skeptikon. Sinon, sur YouTube, ci-dessous.

 

 

00:01:28 : Définitions de la bienveillance et du scepticisme. Présentation des invité·es.

00:06:40 : La notion de bienveillance est-il utile ? bien / mal, humilité, compréhension, respect, empathie.

00:16:59 : Comment réagir aux attaques : public, collègues, adversaires, harcèlement.

00:27:30 : Les échanges avec les “non-sceptiques“ : identifier où en est l’interlocuteur, éviter de faire souffrir, en groupe ou en tête-à-tête, trouver un terrain d’entente, persuasion, prendre le temps, définir ses objectifs, sur Internet, sujets brûlants, maintenir le lien.

00:50:38 : Les échanges entre sceptiques : Sceptiques du Québec, variations culturelles, identification à ses idées, Congrès européen des sceptiques, divergences, climat serein et respectueux, prendre du recul, les gardiens de la vertu, être dans la nuance, prendre le temps, non-moquerie, coopération, “tit for tat“, pardon aléatoire, essentialisation, principe de charité.

01:03:36 : Violence et polémiques : injure, mépris, dissocier personne et idées, politiquement correct, influence et manipulation, développement de l’esprit critique, éducation, auto-éducation, Polémique dans le milieu sceptique, accueil des critiques, présentation biaisée par les médias, réputation du rationaliste, proposer des alternatives à une croyance fausse, l’émerveillement par la science.

01:13:10 : Questions du tchat : les motivations d’Élisabeth, l’auto-défense intellectuelle, pensée éclairée, Quatre accords toltèques, New Age, dépolitisation, Communication non violente (CNV), peur de l’erreur, apprentissage par l’erreur, solitude des sceptiques, associations sceptiques, cercle social.

 

Joue avec Richard

Place le bon nom sous le bon visage. Virginie Monvoisin, Richard Feytit, Elisabeth Bagneux, et gagne une tringle à rideaux.

 

2 réponses

  1. Layxiw dit :

    J’ai trouvé instructif et tordeur de chemin synaptique à souhait de vous entendre avec Elisabeth Feytit, merci beaucoup pour le poisson, oserais-je.

    Et le jeux en fin d’article, somptueux. Je veux bien la tringle à rideau, j’espère que mon commentaire est modéré, et que je grille pas le game. Les noms, en dessous des photos, seraient, de gauche à droite: Bagneux, Feytit, Monvoisin.
    Bonne continuation, merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *