Jean Petit qui danse, mais pas beaucoup

Jean Petit qui danse…

https://youtu.be/vmVWZH1HGCo
j’ai expliqué à mes mômes ce matin, en écoutant l’interprétation de Steve Waring que dans cette chanson ça parlait de Jean Petit, de Villefranche-de-Rouergue, un des chefs de l’insurrection des croquants de 1643, condamné au supplice de la roue avec les membres brisés un à un. Merci Nicolas Vivant pour cette anecdote qui m’avait glacé il y a plus de dix ans, et qui a eu le même effet sur mes nioulards.
Wikipédia me dit : le terme « croquants » désignait à l’origine les nobles dont on disait qu’ils voulaient croquer le peuple. La noblesse retourna ce sobriquet sur le peuple à qui le nom de croquants resta. Les révoltés préféraient s’appeler les tard-avisés ou les chasse-voleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *