J’apprends le décès de Marthe Gautier en avril (96 ans). Incarnation de l’effet Matilda, elle s’était fait prendre son taff sur la trisomie 21 par Raymond Turpin et surtout le sinistre Jérôme Lejeune (co-auteur des fameux commandos anti-IVG, dans les années 90, avec d’autres associations comme SOS Tout-petits, de Xavier Dor)
Avec Averil Huck on en avait parlé dans ce dossier en 2017.
 
Exemple que narre Wikipédia : en 2014, Marthe Gautier devait prononcer une conférence lors des Assises de la génétique médicale et humaine de Bordeaux, et recevoir pour ses travaux le grand prix de la Société française de génétique humaine.
La Fondation et la famille de Jérôme Lejeune, afin de disposer objectivement des propos qui seraient tenus, ont obtenu l’autorisation du Président du tribunal de grande instance de Bordeaux de faire enregistrer par voie d’huissier l’intervention de Madame Gautier. Informés de cette démarche, et après avoir pris connaissance du contenu de l’intervention projetée par Marthe Gautier, les organisateurs des Assises de la génétique médicale et humaine ont choisi d’annuler sa prise de parole. Sa médaille lui sera remis au cours d’une cérémonie séparée sans que l’intervention projetée ait lieu.
Autant dire que parler d’elle s’impose. C’est un peu notre Rosalind Franklin à nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *