Voici un entretien avec Nicolas Pinsault sur l' »effet » placebo, son histoire, ses facettes, ses enjeux sanitaires et éthiques.

La base de discussion est le double article du Monde Diplomatique d’avril 2019, pp. 20 et 21 disponibles sur leur site (payant), ou ici (gratuit – mais soutenez quand même le journal !)

Pour rappel, Nicolas Pinsault, maître de conférences en médecine, directeur de l’Institut de formation des maso-kinésithérapeutes de Grenoble, a entre autres commis avec moi deux ouvrages, l’un sur les thérapies manuelles, aux Presses universitaires de Grenoble, et l’autre sur la protection sociale aux éditions du Détour (cf. bibliographie). Il coordonne le principal pôle français sur la question du placebo et de son usage, avec une jeune placeboband.

Si vous avez le coeur pur, regardez sur Skeptikon, instance de Peertube ().

Merci à Djamel Hadji et au service audiovisuel de l’Université Grenoble-Alpes pour la capture et le montage, Filippe Ferrera et Isabelle Godard pour la mise en ligne.

  • Tout ce que vous n’avez jamais voulu savoir sur les thérapies manuelles, Presses universitaires de Grenoble, 2014 ()
 
  • La sécu, les vautours et moi, les enjeux de la protection sociale, Détour, 2017 (ici)
  • Donne-nous aujourd’hui notre soin covidien, Presses universitaires de Grenoble, 2020 (téléchargeable  gratuitement ici)
 

 

Accessoirement, nous avons collaboré pour d’autres choses, comme les fameux rapports ostéopathie, étiopathie, fasciathérapie, ainsi que que pour des articles plus modestes, comme  dans Le Monde Diplomatique, ou Kinésithérapie, la revue.

.

 

 

3 réponses

  1. Thomas dit :

    Bonjour, je tourne en rond et en vain de moteur de recherche en dictionnaire depuis la lecture du premier des deux articles du diplo d’avril 2019 que vous citez pour sourcer l’origine du mot placebo qui y est rapportée : l’erreur de traduction d’un psaume dans la vulgate…
    Ça ne m’empêche pas de dormir, mais presque 😉 Auriez vous en stock une ou plusieurs sources fiables à ce sujet ? Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *