Je compulse pas mal, et comme on me pose assez fréquemment la question, je livre ici mon matériel professionnel, du moins le must selon moi.
Ici, c’est la fournée du 4 avril au 9 mai. Servez-vous. Je fais le tri dans ce que j’ai lu qui a un lien plus ou moins direct avec la pensée critique.

Sauf articles remarquables, je ne mets a priori pas les publis scientifiques. J’indique +, ++ ou +++ ma recommandation, sans toujours dire pourquoi, sauf si vous me demandez. Je n’indique généralement pas les trucs inutiles ou mauvais, histoire de ne pas vous faire perdre du temps.

Je dédie cette recension à Manuel Barbado, chineur de vieux livres à Combourg, en Ille-et-Villaine, qui m’a envoyé un carton remplis de trucs improbables, que je vais lire, bien sûr.

 

Livres

Dracula, de Matei Cazacu, 2004 – version 2020.(+++)

Remarquable ouvrage ! Je vais vous faire une vidéo résumant ce que j’y ai appris.
Cazacu a reçu le prix Thiers, ce qui me laisse comme deux ronds de flanc. Franchement, vu ce qu’a fait Adolphe Thiers pendant la Commune de Paris, moi je préférerais qu’on m’insulte plutôt qu’on m’offre un tel prix. Mais Cazacu ne savait peut être pas. Je lui dédie la terrible chanson La semaine sanglante, de Jean-Baptiste Clément, mise en forme et en libre accès par les copains de Dubamix, et dont j’achète les disques à tour de bras.

Tout et plus encore, une histoire compacte de ∞, de David Foster Wallace, Ollendorf & Desseins, 2011. (+++)

Livre épatant, dans la lignée de Gödel Escher Bach de Douglas Hofstadter. Mais bien complexe parfois, même pour moi qui ai un bon bagage de mathématiques. D. F. Wallace a également écrit L’infinie comédie, somme qui me regarde depuis une étagère depuis deux ans, que j’ai entrouvert une fois sur les conseils de Stéphanie Reboul. L’auteur s’est pendu en 2008. RIP. Une émission de Mauvais genre lui a été consacrée (cf. ci-dessous, émissions de radio).

Dossier Tchad : Une farce électorale en Françafrique, Survie France, 10 avril 2012 (téléchargeable ici) (+++)
Moins qu’un chien, de Charles Mingus (autobiographie) éd. Parenthèses/épistrophy, 1985 (++) contrebassiste de génie, un temps proxénète, antiraciste énervé, et une belle plume. Les Jazzmen des années 50, c’étaient des zazous comme les rappeurs des 90.  
Run, Manuel d’entraînement pour le trail et le ski-alpinisme, de Steve House, Scott Johnston et Kilian Jornet (2020) (+, je voulais voir comment avait évolué la science de l’entraînement de longue endurance 20 ans après ce que j’ai appris. Je ne suis pas déçu – cf. émission sur VMA et VO2max plus bas. Et sur le caractère historico-subversif de la course à pied, qu’on aime courir ou non, voir le docu dont j’ai déjà parlé Free to run, de Pierre Morath, 2016 +++).

 

Bouquin qui part en sucette (mais ça fait partie de mon travail)

 

Vaccins un génocide planétaire, de Christian Tal Schaller et Johanne Razanamahay-Schaller, Testez…éditions, 2009. Faut le lire pour le croire.

Les romans

Ce qu’il faut de nuit, de Laurent PetitMangin, éditions La Manufacture de livres, 2020 (++, sur un ouvrier qui voit son fils partir dans les franges d’extrême-droite) – merci Fabrice Garnier !
La nuit, le jour, et toutes les autres nuits, Michel Audiard, Denoël, 1978 (+, pour l’argot et les passages édifiants sur les tontes de femmes après la guerre – j’en ai fait une petite lecture, voir ).
Heidi, de Johanna Spyri (1881) (+). Relu pour faire mon article ici.

Les journaux ou articles web marquants

  • Nicolas Vivant, sur l’anarchiste Raoul Saccoroti, dans Le Postillon (et ici) (+++)
  • « Ne laissons pas un lobby de pseudo-médecines devenir une agence gouvernementale ! », (+++) Le Figaro, tribune collective à laquelle j’ai un peu contribué et que j’ai signée -> ici

  • L’homme que la France a laissé enterrer vivant, Michel Atangana, Canard enchaîné, 15 avril (+++, bi-standard tragique). 
  • L’appel des Généraux “Pour un retour de l’honneur de nos gouvernants“, Valeurs actuelles, le 21 avril 2021 (++, un TP de science politique appliquée)
  • Dominique Pasquier, Classes populaires en ligne : des « oubliés » de la recherche ?, Réseaux 2018/2-3 (n° 208-209), pages 9 à 23(+++)
  • Le Monde Diplomatique, avril et mai. Des articles remarquables, j’ai la flemme de mettre ceux qui m’ont marqué – je les ai d’ailleurs posté sur Twitter début mai. Je le ferai si je trouve le temps.

 

Les émissions vidéo

Écologie rationnelle, par Éric Bévillard

  • épisodes 13 et 15 : Mieux débattre du nucléaire : la solution (+++)

Attention : j’ai été longtemps anti-nucléaire, et maintenant je suis trop informé pour continuer à l’être, et pas assez pointu pour avoir une expertise. J’ai également un lien d’intérêt : je connais très bien Eric, c’est mon copain, et il m’est même arrivé de relire certains de ses scripts.

 

Thinkerview

  • Pierre-Emmanuel Valentin, La Nef, banque éthique / coopérative financière (2017) (++, car c’est une des structures bancaires, avec Triodos et GLS Bank, portées par la Société Anthroposophique, sur laquelle je me suis déjà exprimé, au moins ici.

 

  • Pierre Conesa, Les radicalismes religieux et le Lobby Saoudien en France ? (2021, +++, quoi que je trouve ses analyses un poil trop… convaincantes à mon goût. Je vais aller le lire dans le texte).

 

Journal de l’Afrique

  • Décès d’Idriss Déby Itno, avec Seddi Kaba, et Alain Foka (que vous connaissez peut être pour son podcast Archives d’Afrique, sur RFI) (++).

Jean Genêt, dernière entrevue, Nigel Williams, BBC (1985) (++) (merci André Sommermeyer)

 

MUSIQUE

Parce qu’être matérialiste, sceptique, et athée n’est pas avoir le coeur sec comme la pierre.
Si vous kiffez l’idée d’apprendre un instrument à corde comme le ukulélé, je vous indique trois pépites :

  • John Atkins, alias The ukulelé teacher, de Los Angeles, qui chante de manière un peu spéciale, mais qui a guidé mes premiers pas, big up tendresse pour lui ;
  • Karim Ukulélé therapy, alias The ukulélé ninja (en français, et local de l’étape pour moi), dont la devise est : « si tout le monde jouait du Uke, il n’y aurait plus de guerre », ce qui mérite d’être testé ;
  • et enfin La grive musicienne, que je trouve virtuose aussi bien en musique qu’en pédagogie, qui m’a également entraîné dans le massacre de guitare et de uku.

“aie confianssssssse…. crois-en moaaaaaa…. je t’hypontise, tu improvises”

Et j’en profite : pour comprendre la musique, et toucher du doigt concrètement comment les choses fonctionnent, je regarde avec délectation les remarquables tutos de la pianiste Mélanie Favre Petit-Mermet et son pote Fabien Fons. C’est de la bombe, c’est limpide, en un seul cours j’improvisais alors que je suis ignare en solfège. Désormais le souffle de la liberté jazz/blues agite mes longues nattes blondes. Essayez, c’est .

 

Me suis refait des chansons/sketchs du musicien australien militant sceptique Tim Minchin – parmi mes préférées (attention c’est en anglais) :

  • « Take my wife » (+++)

 

  • « What makes something sacred » (+++)

Les émissions de radio

Secrets d’info, Jacques Monin, France Inter

Signes des temps, de Marc Weitzmann, France Culture

  • À propos de l’affaire de Grenoble : la science soumise aux passions ? Avec Sandra Laugier, un peu trop malmenée à mon goût par une certaine bien-pensance de Jean Szlamovicz et Gérald Bronner (++)

Ils ont pensé la laïcité, par Gérard Courtois, France Inter

  • Voltaire le précurseur / Hugo l’imprécateur / Clémenceau le lutteur / Briand le conciliateur / Jaurès, le fondateur / Atatürk, le réformateur (+, beaucoup trop rapide à mon sens, moins de 10mn, mais peut être est-ce un bon format d’intro ? Personne ne justifie le choix de ces gens, parmi d’autres)

Baleine sous gravillon (BSG), Ausha

La personne qui gère le son de cette émission (j’ai oublié son nom !) m’a donné envie d’écouter. Pour l’instant, un seul épisode, mais c’était bien chouette ! Et les autres sont alléchants. Ne lâchez pas !

  • Épisode 9, bardane : de la plante « attachiante ».. au velcro (++)

Le tour du monde des idées, de Brice couturier, France Culture

  • Sabotages, menaces : les méthodes des services russes en République Tchèque (sur l’affaire de Vrbetice en 2014) (+)

Le Rendez-vous Tech, de Guillaume Vendé, https://frenchspin.fr/

  • 344 – Zoom, c’est quoi ce bordel, 7 avril 2020, et j’ai picoré dans quelques autres. C’est intéressant pour un non-expert comme moi, mais c’est assez peu politisé, ce que j’ai entendu (+)

Le vif de l’histoire, de Jean Lebrun, France Inter

  • Une disparition rocambolesque (disparition de l’abbé Delarue, 1906) avec un mage hindou. D’habitue Jean Lebrun m’éreinte un peu, mais dans ce format court il me fait souvent plaisir (+++)

Journal de l’Afrique, France 24

  • Décès du président tchadien Idriss Déby. Avec l’analyse d’Alain Foka (qui fait aussi le podcast Actualité d’Afrique sur RFI, que je recommande). ++ Ça m’a valu un billet sur le sujet dans les réseaux sociaux, tant la politique passée et présente au Tchad est une pantomime.

Olivier Minot, Arte Radio

  • Règne animal (+, ça m’a fait rire)

Mon père est sur écoute, de Théo Fortunato, Arte Radio (+++, remarquable, sur les délires de persécution paranoïaque du père de l’auteur).

Rendez-vous avec X, de Patrick Pesnot, France Inter

  • Le mage de Marsal (date de 1997, rediffusé ici le 3 avril 2021) (+++, une sombre histoire de guérisseur que je ne connaissais pas du tout)
  • Ouganda : Idi Amin Dada (+++). Cela donne des linéaments pour mieux comprendre ce règne improbable, immortalisé par Barbet Schroeder dans ce documentaire terrifiant Général Idi Amin Dada : Autoportrait (1974). En 2006, j’avais regardé le film Le Dernier Roi d’Écosse (The Last King of Scotland), de Kevin Macdonald, avec Forest Whitaker dans le rôle d’Amin Dada, et j’en garde un excellent souvenir.
  • Ouganda, l’Armée de résistance du Seigneur, de Joseph Kony. Peut être encore plus inquiétant encore qu’Amine Dada lui-même, car cette armée de rébellion qui souhaite instaurer un régime basé sur les 10 commandements de la Bible, ne respecte déjà pas le premier d’entre eux (Livre de l’Exode, 20.13, Tu ne tueras point) puisque serait responsable de près de 100 000 morts depuis 1988. Seule bonne nouvelle, en février 2021, un des chefs de l’Armée de résistance, Dominic Ongwen alias « fourmi blanche » a été traduit en justice et condamné devant la Cour pénale internationale (cf. ici).
  • 1988, la grotte d’Ouvéa (+++) Événement tragique, sur fond lamentable d’élections présidentielles. Ce sujet me touche car je connais l’endroit, et parce que mon père était gendarme, et sur place quelques semaines plus tôt. Le film de 2011 L’Ordre et la Morale de Mathieu Kassovitz, retrace le point de vue du Capitaine Legorjus sur place. Je mets +++ car j’ai trouvé le film superbe, mais je ne sais pas dans quelle mesure il colle aux faits. Je sais que le film a fâché tout le monde, l’armée française, les Kanaks, Kassovitz lui-même. Legorjus a écrit deux livres, je vais essayer de les trouver. Si un travail d’historien·ne pro a été fait sur le sujet, indiquez-moi.

Les Nuits de France Culture, de Philippe Garbit

  • Roumanie, cent ans de difficile indépendance (émission de 1977). (+++, du pur bonheur pour moi, pour des raisons personnelles. Il y a même un passage sur l’histoire

    Le monastère de Voroneț

    (l’une des histoires) de Miorița, mythe fondateur roumain, et j’ai enfin retrouvé le nom du monastère dont les façades sont d’un bleu unique au monde. Il s’agit du bleu de Voroneț, (prononcer “voronetss”) du nom de ce monastère, en Bucovine, région frontalière de l’Ukraine. Faudrait que je demande à Élea, de Podcast sciences, comment il est fabriqué, car Éléa a fait en 2020 tout un exposé sur les pigments (ici, épisode 412).

  • Les nouvelles sorcières américaines : le mouvement Wiccan, avec Michel Cazenave, émission de 2003 (réécoute) (++)
  • La médecine verte : médecine magique ou scientifique (1990), avec entre autre mon « chouchou » damné, Jean-Marie Pelt, 22 octobre 2020 (++)

Antidote, de Tristan Mendès France, France Inter

Soft power, le village global, de Frédéric Martel, France Culture

  • Sur un concept d’avenir : les communs, avec Marie Cornu et Judith Rochfeld, autrice du dictionnaire des communs, 11 avril 2021 (+)
  • Militaires et réseaux sociaux : quand l’armée française crée de faux comptes, avec Selma Mihoubi, 21 mars 2021 (+)

LBD, le podcast du syndicat Sud

  • Retour sur la grève des AESH (accompagnant·es des élèves en situation de handicap) le 8 avril 2021 (+)

Mindcast, de Cédric Abonnel

  • Bloqueur de pubs, lequel choisir ? (+)
  • Les pièces jointes dans les mails (+)

Le grand oral des Grandes Gueules, RMC

  • Philippe de Villiers, 12 avril 2021 (+++, pour analyser la pensée politique du monsieur, qui est insondablement archaïque)
  • Michel Wargon, chef du service des urgences de l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis, 26 mars 2021
  • Marine Le Pen, deuxième personnalité préférée des Français, 30 avril 2021 (++, pour l’analyse du travail des éditocrates, qui pérorent tant et mieux)

Camille, de Camille Regache, Binge Audio

  • N°19 répond à vos questions (++)
  • N°18 Se dire hétéro, avec Éric Fassin (+++)
  • N°15 Les femmes trans sont des femmes, avec Emmanuel Beaubatie (+++)

Activistes, d’Esther Meunier (alias Esther Reporter) et Clémence Bodoc

  • Les dévalideuses, 20 avril 2021 (+++). Parce que j’adore leur site, leur campagne, parce que nous autres valides on fait chier. Bon, si vous ne connaissez rien aux luttes crip, queer, etc, il y a un peu de jargon dans cette émission qui malgré les efforts de la présentatrice, la rend difficilement audible à des newbees. Mais pour gens un peu averti·es, allez-y. D’ailleurs j’en profite pour dire ce fait étonnant : la moindre bande de lycéen·nes est désormais plus au fait de ce que signifient les questions de genre que mes collègues quadra à l’université.
  • Alice Coffin, le génie lesbien, 22 décembre 2020 (++) Je sentais bien que le peu que je lisais sur Alice Coffin était trop violent pour être honnête. Le mieux est de l’écouter (ou de la lire, ce que je n’ai pas encore fait)

Parler comme jamais, de Laélia Véron, Binge Audio

  • N°6 Votre dictionnaire est-il de droite ? (+++, avec Marie-Hélène Drivaud, du Petit Robert, et Bernard Cerquiglini, du Petit Larousse)
  • N°15 Le français médiéval (+++, j’ai bien déliré à réentendre les Inconnus et Les Visiteurs) avec Maria Candea et Gabriella Paruss
  • N°18 Jeux de traduction, avec Claire Placial et Sika Fakambi (+++ Claire Placial, j’aimerais vous poser une question sur un point de traduction de la Vulgate, je vous ai écrit mais ça a dû se perdre)

Cercle Cobalt

  • Michèle Rivasi, l’instant pastèque (+). Autant le Cercle Cobalt n’est pas du tout ma tasse de thé sur le plan politique, autant la louche mise à Michèle Rivasi est assez méritée. Rivasi est une personne charmante dans la vraie vie, je l’ai déjà rencontrée à plusieurs reprises, mais elle est engoncée dans toutes les idées mysticoïdes de gauche, surtout sur le plan des thérapies alternatives. Je me demande comment elle fait pour si peu s’informer sur le sujet. C’est dommage.

C’est un complot ! de Christophe Bourseiller, TF1

  • saison 2 épisode 6 : le Rock a été invité en laboratoire (+++, ce complot m’avait échappé ! Je croyais qu’il n’y avait que le backmasking satanique pour dépraver les jeunes)

Affaires sensibles, de Patrice Drouelle, France Inter

  • L’horrible assassinat de Jamal Kashoggi (++, pour une analyse un peu plus approfondie, cf. Pïerre Conesa dans Thinkerview, plus haut)
  • Pantani : la descente aux enfers du « pirate » (+, avec une hypothèse complotiste à la fin)
  • Keith Raniere, itinéraire du gourou de la secte américaine NXIVM (+++, fascinant, j’étais passé complètement à côté)
  • La traque de Klaus Barbie, le boucher de Lyon (+)
  • Le procès de Klaus Barbie (+)
  • Le vol du cercueil du maréchal Pétain (+++) J’avais déjà entendu ça et je l’avais occulté. Un commando de six mecs d’extrême-droite, dirigé par le candidat à la présidentielle de 1965 Tixier-Vignancourt, tente de chouraver la dépouille du maréchal à l’île d’Yeu pour la « réhabiliter » selon les vœux de Pétain à l’ossuaire de Douaumont, près de Verdun. Ca mériterait un film. A propos de vol de cercueil, celui de Chaplin a aussi été volé et rançonné, en 1977. Xavier Beauvois en a fait un film en 2015, que je n’ai pas vu, La rançon de la gloire, avec Benoît Poelvoorde.

Les pieds sur Terre, de Sonia Kronlund, France Culture

  • Sanofi face à la crise, que s’est-il passé ? 30 mars 2021 (+++)
  • L’avocate et le revolver, sur l’affaire Philippe Maurice (+++)
  • Mon corps m’appartient : la stérilisation volontaire (++)

LSD, La série documentaire, de Perrine Kervran, France Culture

Vivre sans sexualité, 4 épisodes, par Ovidie et Tancrède Ramonet (+++)

  • 1 : Sexualités empêchées
  • 2 : l’absence de sexualité, une anomalie sociale
  • 3 : Les vertus de l’abstinence
  • 4 : Sortir de la sexualité, un acte politique

À l’ère de la surveillance numérique, par Antoine Tricot (+++)

  • 1 : Le capitalisme de surveillance
  • 2 : Géopolitique de la surveillance
  • 3 : Dans les allées de la safe city
  • 4 : Échapper à la surveillance

Mauvais genre, de François Angelier, France Culture

Podcast science

  • N°439 l’encyclopédie des plantes alimentaires, avec Michel Chauvet
  • N°435 Quand la politique devient scientifique, avec Moodie
  • N°423 L’économie d’Heurêka

La conversation scientifique, d’Étienne Klein, France Culture

  • Comment revivifier les Lumières, avec Corine Pelluchon, 10 avril 2021 (++)

Les chemins de la philosophie, d’Adèle van Reeth, France Culture

  • Pourquoi on déteste les gens qui méditent et pas ceux qui prient ?, chronique d’Aurélien Béllanger (++, c’était cocasse)

Superfail, de Guillaume Erner, France Culture

  • Pourquoi le cerveau reptilien n’existe pas, avec Sébastien Lemerle, 21 mars 2021 (++, j’ai entendu une boulette dedans mais je ne me rappelle plus quoi)

À voix nue, France Culture

  • François Besse ou l’artisan de la liberté, 5 épisodes (+)

Toute une vie, coordonné par Christine Bernard, France Culture

  • Michel Audiard, titi argotique et poétique (+) (qui m’a donné envie de lire son roman, cf. plus haut)

Méta de choc, d’Élisabeth Feytit

  • N°116→120 Au pays de Jéhovah, avec Bertrand, épisodes 1 à 5 (+++). J’ai beau connaître assez bien le sujet en ayant lu/rencontré/invité des transfuges des TJ, comme Dany Bouchard, qui a publié Dans l’enfer des Témoins de Jéhovah, éditions du Rocher, 2001 ; ou Nicolas Jacquette, qui a écrit Nicolas, 25 ans, rescapé des Témoins de Jéhovah, Paris, Éditions Balland ; ou avoir lu Bernard Blandre et être abonné à ses bulletins (Mouvements religieux) : j’ai beau connaître, donc, j’apprends encore des trucs. Le Bertrand est très courageux. Merci d’avoir cité Louis Lecoin dans l’épisode 4, floué par les TJ dans son combat contre la conscription obligatoire (de Lecoin, je recommande très très chaudement « Le cours d’une vie », édité à compte d’auteur en 1965. Époustouflant).

Comprendre le monde, de Pascal Boniface

  • Pourquoi tant de haine ? Avec Rokhaya Diallo, 28 avril 2021 (+++)
  • Jean-Marc Jancovici, « peut-on encore sauver le climat ? » 24 mars 2021
  • Éric Rochant « le bureau des légendes, de la géopolitique à la fiction », 14 octobre 2020

La méthode scientifique, de Nicolas Martin, France Culture

  • Je doute donc je suis, 26 avril 2021 (+, c’est pourtant dans mon thème, mais je n’ai pas trouvé très pertinente cette émission)
  • Pythagore, j’adore, 29 avril 2021 (+)
  • Dinosaures, les rois maudits, 11 février 2021 (+)

Je ne comprends toujours pas l’intérêt de la chronique “le journal des sciences” de Natacha Triou. Des faits, parfois discutables ou désyncrétisés, sans recul politique, écologique, économico-social. Transparait un positivisme désuet, voire nocif.

La suite dans les idées, de Sylvain Bourmeau, France Culture

  • De proche en proche, avec Bruno Latour (pour moi Latour a toujours été assez fumeux, mais je voulais profiter de l’occasion pour changer d’avis. J’ai tenu 25mn et j’ai renoncé).

Scepticisme scientifique

  • épisode 501 l’esprit critique sort de la bouche des enfants (+)
  • épisode 500 live pour les 500 épisodes du ballado (+++) – j’en profite pour dire merci à ce podcast ! Jamais complaisant, toujours documenté.
  • épisode 492 le problème Blanrue (+)

Géopolitis, RTS

  • GAFAM, merci COVID, 19 mars 2021

Programme B, Binge audio

  • Qu’avons-nous fait de la recherche, épisode 1, 29 mars 2021

Chroniques diverses de Guillaume Meurice, Aymeric Lompert, Waly Dia, Constance (France Inter)

Sur les épaules de Darwin, de Jean-Claude Ameisen, France Inter

  • Des cultures dans le monde animal, 13 février 2021

Ah ! Notre santé, Ausha (attention, ce podcast est réalisé par la Fondation Ipsen)

  • Endométriose : soigner d’abord les douleurs (avec le Pr. Arnaud Fauconnier), 4 juin 2020
  • Vie sexuelle et endométriose, avec Céline Dessaigne, 9 juin 2020

Le nid de pie

  • n°39 Serpents mythiques & araignées sociales, ft. Raphaël Jeanson, 24 mars 2021 (+++)
  • n°31 Masturbation animale & attachants parasites, avec le copain Pierre Kerner alias Taupo (+++)

 

EN ANGLAIS

Making sense, de Sam Harris

  • n° 235 A call from Ricky Gervais (“The” Ricky Gervais des sketchs et de la série After life (+++))
  • n°237 Another call from Ricky Gervais

(il y a un autre coup de fil de Ricky Gervais dans n°239 Yet another Call from Ricky Gervais mais je n’ai pas tout à fait fini de l’écouter).

Je précise : Sam Harris est un neuroscientifique étasunien, auteur célèbre, athéiste militant, que j’apprécie (The moral landscape est un livre captivant, non traduit à ma connaissance +++). Là, il reçoit des coups de fil de Ricky Gervais, l’humoriste anglais, athée lui aussi, qui a réalisé de magnifiques sketchs caustiques, ainsi que des films et des séries (dont l’épatante After Life, courte série dont j’ai déjà parlé – et dont une deuxième saison vient de sortir, je suis dedans). Mon anglais ne me permet pas de comprendre certaines finesses, mais je me suis régalé quand même.

 The thinking atheist, de Seth Andrews

  • Hype : a doctor’s guide to medical myths, exaggerated claims and bad advice, avec Nina Shapiro, 27 avril 2021 (+, pas mal, mais je n’ai rien appris)

 

SPORT

Dans la tête d’un coureur, https://danslateteduncoureur.fr/

  • N°32 Vitesse et VMA, les secrets pour les optimiser. J’ai essayé de faire des ponts avec le livre Run (cf. plus haut)

Climbing Gold, de Duct tape then beer et Alex Honnold, que vous connaissez probablement pour ses effrayantes falaises en solo intégral – le documentaire Free Solo est un incontournable. Fait notable pour un grimpeur étasunien, il n’est pas mystique, il est athée, et végan.

J’ai écouté chapter 4 : the invisible Cord, sur le pionnier John Gill, 84 ans, qui a pratiquement inventé l’escalade de bloc dans les années 60. Le type était par ailleurs docteur en maths, spécialité analyse complexe, transformée de Möbius, j’adore.

J’écoute aussi des podcasts sur le MMA (mixed martial arts, ou arts martiaux mixtes), comme Octogon Podcast ou MMA Zone Podcast (en français), mais hormis le travail de critique des Martial arts studies que vulgarise avec talent Jean-Michel Abrassart, je ne trouve pas de moyen de relier ça à la pensée critique.

 

MUSIQUE

Juke-Box, d’Amaury Chardeau, France Inter

  • Bud Powell : itinéraire cabossé d’un génie du jazz (+++, violemment agressé avec Thelonious Monk par la police en janvier 45, il gardera des séquelles psychiatriques qui le mèneront à la quasi clochardisation – terrible)
  • Roumanie 1970-1980 : les Carpates sur écoute (+++, extraordinaire de pouvoir réécouter Phoenix, groupe roumain mythique dans la brume de l’ère Ceausescu. Je reparlerai de Phoenix dans ma vidéo sur le livre de Cazacu Dracula, si ça vous intéresse)
  • De Django aux frères Ferret, l’odyssée du jazz manouche (++)

Pop ‘n co, de Rebecca Manzonni, France Inter

Metalorgie, Headbang theory ?, par Jaxar et Bacteries, Podcast Ausha

Very Good Trip, de Mishka Assayas, France Inter

D’habitude je ne cite pas les émissions de musique, mais elles portent souvent un caractère très subversif, et Mishka A. ne se prive pas de quelques anecdotes souvent sceptiques. J’en ai beaucoup écouté ces dernières. Ce mois-ci, mon top :

 

Les documentaires

Riz amer, Des Indochinois à l’origine du riz en Camargue, d’Alain Lewkowicz et Pierre Daum, France 3, Pointe Sud Productions (2015) (+++). Terrible
 
Wild wild country, de Maclaine et Chapman Way, Netflix, 2018 – j’en suis à l’épisode 4, c’est vraiment affreux. Merci Rony Boulet (+++)
Rythm’n’bayous, a road map to louisiana music, de Robert Mugge (2000) (++)
Blue Note, une histoire du jazz moderne, documentaire sur le légendaire label Blue Note Records, par Julian Benedikt (1997) (+++)
Je pense qu’il ne faut pas perdre votre temps avec le documentaire huileux, bien-pensant et post-post-colonial d’Antoine Laguerre, avec Joann Sfar sur Arte, Hawaï l’âme du ukulélé (2019)
En passant, ne perdez pas non plus de temps avec le docu Liam Gallagher – as it was, sur Arte toujours, car c’est aussi inintéressant que nombrileux. J’ai fait un coco sur la tête de l’ami dont je tais le nom par respect pour sa famille même si je fais des fois des vidéos avec lui, qui me parle souvent de ce type, arrogant, au talent plutôt discret, et humainement assez nauséabond à mon humble avis. Si vous avez 1h24 à perdre, c’est là. Heureusement je faisais autre chose en même temps.
Mettez plutôt cette heure à profit en regardant Sting, l’électron libre, de Julie Veille (2016). On voit vraiment la dimension artistique du gars, même si son engagement politique, survendu, est un petit peu gentillet, en fin de compte.

Les BD

À qui le tour ? (sur le ranking forcé de Sanofi, voir ici), de Lætitia Cherel et Lionel Serre, La revue dessinée, n°21, automne 2018 (+++)
Je ne serai pas gibier, d’Alfred, Delcourt, 2009. Une adaptation du roman éponyme de Guillaume Guéraud (++)
Une saison à l’ONU, au cœur de la diplomatie mondiale, de Karim Lehbour et Aude Massot, Steinkis, 2018 (+, assez peu d’analyse politique)
La septième arme, de David Servenay et Jake Raynal, La Découverte, 2018 (+++, incontournable)
Peau d’homme, de Hubert et Zanzim, Glénat, 2020 (+++, magistral, à tous points de vue, merci Leïla)
The fixer, une histoire de Sarajevo, de Joe Sacco, Rackham (+++, Joe Sacco c’est l’incarnation du reporter de guerre)
Crime de papier, retour sur l’affaire Papon, de Johanna Sebrien et Jean-Baptiste Bertholom, Actes Sud, 2012 (++)
Egon Schiele : vivre et mourir, de Xavier Coste, Casterman, 2012 (++, outre l’intérêt éthique et artistique, on prend en pleine poire que la grippe espagnole c’était autre chose que notre Covid-19, quand même).
Panthère, de Brecht Evens, Actes Sud, 2014 (+, bien malsain, merci Leïla, encore)
Ajin : semi-humain, de Gamon Sakuraï, Glénat, 2013. C’est un seinen manga, c’est-à-dire adapté à un public de jeunes hommes. Suis-je trop vieux, ou pas assez homme ? J’ai tenu un volume (sur 17), et j’ai renoncé.
Quand vous pensiez que j’étais mort, par Matthieu Blanchin, Futuropolis, 2014. Au titre je me suis jeté dessus. Or si la plongée dans le coma et la violence médicale sont remarquablement décrite, toute la BD n’est que l’éloge de la psychanalyse transgénérationnelle, de Dolto, de Didier Dumas, de l’énergétique, de la kinésiologie… Le plus grave ? La dernière page, lettre de Jean-Pierre Schnetlzer, qui fut, accrochez-vous, le directeur de l’hôpital psychiatrique de Saint-Egrève, là où ont séjourné quelques-un·es de mes proches. Je la mets ci-dessous. Pas étonnant que le pôle addiction s’appelle encore George Groddeck, du nom de ce psychanalyste allemand auteur du Livre du ça (que j’ai étudié en Terminale en philo ! J’ai même fait une dissert dessus, dont j’ai gardé la copie). À quand le pavillon Lacan et le service Chamanisme transsibérien ?

 

 

Les séries

Small Axe, de Steve McQueen (II) épisodes 1 et 2, finalement ça prend forme (++ pour le contre-point historique du racisme anti-antillais en Grande-Bretagne)
Inside N°9 de Steve Pemberton et Reece Shearsmith, épisode 1 et 2, ça c’est juste pour se détendre, mais le 1er épisode est une gifle fort agréable. En ligne sur Arte.
After life saison 2 (+++). Après les 6 épisodes de la première saison (25 mn chacun), j’ai regardé les 2 premiers de la seconde. C’est fin, caustique, remarquable, sceptique dans l’esprit (cf. podcasts avec Sam Harris, plus haut)
Heidi, d’Isao Takahata, 1978 (++, j’ai bossé dessus ici, et comme vous le lirez peut être, tout est de la faute du mildiou)

 

Les films

Nomadland, de Chloé Zhaou (2020) (+++, la réal est la même que pour The Rider, cf. biblio de mars 2021. À nouveau sur des grand·es exclu·es, cette fois les déclassé·es devenu·es nomades, habitant dans leur van. Frances McDormand (qui est la compagne d’un des frères Coen, Joel) est magnifique. À savoir : à ce que j’en sais, le gouvernement chinois exerce une forme de censure en ligne envers le travail de Zhaou, considérée comme traîtresse exilée aux US.
La loi du marché, de Sébastien Brizé (2015) (+++). Film social réussi et terrible, filmé comme un documentaire. Je ne comprends pas comment Vincent Lindon peut participer à des choses comme ça et en parallèle lécher les bottes des Chirac, des Giscard, des Bayrou. En observant bien, on reconnaîtra avec affection l’ancien syndicaliste Xavier Mathieu, des Continental de Clairoix, qu’on avait vu ailleurs, comme dans la série Baron noir.
Ma Rainey’s black bottom, de George C. Wolfe (2020). Très déçu. Est-ce parce que je n’avais qu’une version doublée en français ? Même la traduction du titre (de “le cul noir de Ma Reiney”, titre d’une chanson explicite à “Le blues de Ma Reiney”, fort propret) est décevante. Je pense que la mort de l’acteur Boseman est pour beaucoup dans le battage sur ce film.
Tijuana bible, de Jean-Charles Hue (2020). Après Mange tes morts, qui m’avait laissé sur les fesses, je n’ai pas du tout retrouvé la magie.
Funny games US, de Peter Haneke (2007) (++, je ne pige pas l’idée d’un remake US pour un film déjà réalisé par le même auteur. Mais ça glace le sang).
Les veuves (Widows), de Steve McQueen (II) (2018) (+, un casse avec un casting de femmes déclassées, ça fait toujours plaisir).

 

9 réponses

  1. Clément dit :

    Ravi de voir que le Tal Schaller a eu l’effet escompté ! 😉

    • Ah, merci je ne connaissais plus le nom de mon bienfaiteur 🙂

      • Clément dit :

        Pas sur que le qualificatif de bienfaiteur soit vraiment pertinent vu l’ouvrage, mais je t’en prie.

        “Funny games US, de Peter Haneke (2007) (++, je ne pige pas l’idée d’un remake US pour un film déjà réalisé par le même auteur. Mais ça glace le sang).”

        Il a du se dire que le monde n’avait pas assez écouté Naked City, j’peux pas m’empêcher d’être d’accord avec lui.

        Un grand merci pour ces nouvelles suggestions de contenus en tous cas, je te prépare un “doggy bag” avec du David Icke et du livre jaune pour la prochaine fois que tu passes en librairie ? Si jamais la rubrique “Bouquin qui part en sucette (mais ça fait partie de mon travail)” a vocation à être étoffée.

        • C’est vrai que le morceau de Naked city est difficile à oublier.
          Oh oui, continue. La rubrique “bouquins qui partent en sucette” était très grande auparavant, elle a maigri ensuite, elle va reprendre de l’ampleur. J’offre une 2eme vie dans l’enfer de ma bibliothèque à tout ouvrage dérapant. Merci à toi (prochain passage ? peut être cet après-midi !)

          • Clément dit :

            Je me suis échoué sur cette plage numérique il y a peu, j’vais aller regarder cette rubrique plus en détail.

            J’ai déserté le poste pour la journée, j’attends un technicien qui doit passer entre 8h et 16h, la grande classique, mais les collègues se feront un plaisir de te dénicher un ouvrage qui drift. J’en profite pour regarder les Thinkerviews de Gaël Giraud, tu as eu l’occasion de les consommer ? L’apologétique chrétienne est relativement présente par moments mais au-delà de ça je trouve la posture étonnante, aux vues du statut du monsieur, je serais curieux d’avoir ton avis.

  2. benoit dit :

    Peut-on proposer des idées de bouquins pour la prochaine fournée ? Je serais interessé par avoir un retour sur le dernier livre de Florence de Changy : https://www.arenes.fr/livre/la-disparition/

    • Hello Benoît, avec plaisir, mais reste à savoir 1) si j’arrive à le trouver 2) si je suis compétent pour avoir un avis dépassant le propos de comptoir. POur le coup, je suis ignare sur le sujet, a priori.

  3. Grégoire dit :

    Bonjour, il existe un livre de Joseph Andras, Kanaky, c’est centré sur Alphonse Dianou, ce n’est pas un travail d’historien mais la recherche est intéressante et la lecture est fluide !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *