Pla­ce­ment de pro­duit : gri­moires magiques (avec de vrais pou­voirs) de Lisa Bes­tiaire ; Ins­ta­gram : bes­tiai­re­cu­rio­sa. Lisa ne m’a rien deman­dé, je ne l’ai même jamais ren­con­trée, j’aime juste ce qu’elle fait, tout à la main. Elle m’ex­pli­quait tan­tôt : « Pour la par­tie métal je pars de plaques de bronze, je scie, soude, polis tout moi même. Pour les gri­moires, je pars de car­ton de récu­pé­ra­tion, je forme les pages moi-même, elles sont soit reliées avec du fil pour les gros gri­moires, soit col­lées pour les plus petits. Cer­tains ont des cou­ver­tures en cuir upcy­clé, pyro­gra­vé à la main. D’autres ont des cou­ver­tures en tis­su upcy­clé, et des cou­ver­tures papier impri­mées avec des cou­ver­tures de livres anciens. Je fais tout seule, dans mon petit ate­lier. Et évi­dem­ment tous sont enchan­tés éner­gé­ti­que­ment. Ils apportent tous une ouver­ture d’es­prit qui atti­re­ra les éner­gies du savoir et du doute, par la rune de la remise en ques­tion, ils apportent une meilleure com­mu­ni­ca­tion avec l’au-delà et une clair­voyance quant à la répa­ra­tion des grille-pains défec­tueux ». Si avec ça elle ne devient pas mil­lion­naire, c’est que le monde est mal fait.

 

Je me docu­mente beau­coup (avec l’argent public), et comme on me pose fré­quem­ment la ques­tion, je vous donne ici la meilleure par­tie de mon maté­riel pro­fes­sion­nel ayant un lien plus ou moins direct avec la pen­sée cri­tique.
Ici, c’est la four­née du 2 avril au 3 juin 2022.

Sauf articles remar­quables, je ne mets a prio­ri pas les publis scien­ti­fiques. J’in­dique +, ++ ou +++ ma recom­man­da­tion, sans tou­jours dire pour­quoi. Je n’in­dique géné­ra­le­ment pas les trucs inutiles ou trop mau­vais, his­toire de ne pas faire perdre du temps.

Pré­ci­sion : ce n’est pas parce que j’ai lu un livre que je cau­tionne tout ce que fait ou a fait l’auteur/autrice. Des fois, je ne connais rien de la per­sonne. Et c’est aus­si mon tra­vail de lire ou d’é­cou­ter des trucs faux ou atroces, alors ne pas m’en vou­loir. Si trucs affreux, je ne mets pas de lien direct pour ne pas ajou­ter de visi­bi­li­té (mais il y aura assez d’in­fo pour trou­ver quand même).

Je dédie cette recen­sion aux dizaines de gens qui me four­nissent des outils, m’en­gueulent, me secouent, me flattent, me charment et prennent même par­fois la peine de me saou­ler (dans toutes les accep­tions du mot). Spé­ciale dédi­cace à mon amie juriste Fadi­la M. qui per­siste à m’of­frir des fioles d’eau bénite et des boules à neige du Padre Pio, et à la sym­pa­thique et pleine de finesse Claire Druez. J’a­joute une étu­diante, Lou Girard, qui m’a bom­bar­dé de ques­tions et de docu­men­ta­tion tout ce semestre, me pour­chas­sant par­fois même sous la pluie. Mer­ci !

Je rap­pelle en pas­sant que Julian Assange est tou­jours der­rière les bar­reaux. Et Mumia Abou Jamal aus­si. Depuis 1982.

Livres

Algo­rithmes la bombe à retar­de­ment, de Cathy O’Neil, Les Arènes. Relu pour la 2ème fois. (+++). Elle a été très active dans Occu­py Wall Street.
Je recom­mande l’é­coute l’é­mis­sion La méthode scien­ti­fique dont elle est l’in­vi­tée (cf. ci-des­sous)
Pla­ce­bo effects, de Fabri­zio Bene­det­ti, third edi­tion, OUP Oxford (2020) (+++). J’ai fini de le par­cou­rir, pas de l’é­plu­cher, c’est une somme

 

Poé­sie du géron­dif, de Jean-Pierre Minau­dier, Le Tri­pode (++, très riche, quoi qu’un peu « réac » par moments j’ai trou­vé – mer­ci Eric Lorio pour la recom­man­da­tion)
Ensei­gner à l’u­ni­ver­si­té, Conseils pra­tiques, astuces, méthodes péda­go­giques, de Mar­kus Bauer (2014) (++ mer­ci à Séve­rine Fal­ko­wicz)
Les car­nets d’une accou­cheuse en Beau­for­tin, d’Ol­ga Cano­va, La Fon­taine de Siloé (2001) (+), c’est là qu’on voit le che­min par­cou­ru dans l’art de la maïeu­tique. Il ne fai­sait clai­re­ment pas bon naître en Beau­for­tin vers 1900.
L’a­bys­si­nien, noir, blanc, rouge, de Luc Tre­goat et les CM1/CM2 de l’é­cole du Nord de Bourg-Saint-Andéol (Ardèche), avec Gérard Mor­dillat et les des­sin de Damien Gel­ly (2014) (++). Mon­sieur Tre­goat m’a aima­ble­ment envoyé le bou­quin (et sa suite, Le vent brûle, que je n’ai pas encore lu). magni­fique tra­vail.
Socio­lo­gie des com­por­te­ments sexuels, de Maryse Jas­pard, 3ème édi­tion, 2017, Coll. Repères (++). Beau­coup de choses cap­ti­vantes en termes de mœurs et d’é­va­lua­tion démo­gra­phique. Regret d’un pas­sage que j’ai sen­ti « obli­gé » sur la psy­cha­na­lyse.
Loin de moi, de Clé­ment Ros­set, édi­tions de Minuit (+). Quelques mor­ceaux magni­fiques, mais en soi ce genre de livre me laisse tou­jours un peu per­plexe (Mer­ci copain Jéré­my Tein­tu­rier)
Du die­sel dans les veines, de Serge Bou­chard & Mark For­tier (2021) (++). De la belle anthro­po­lo­gie, du moins à mes yeux de pro­fane, avec un très gros pré­ju­gé posi­tif sur le regret­té Serge Bou­chard, décé­dé il y a un an, et dont j’ai déjà lu plu­sieurs ouvrages magni­fiques :
  • C’é­tait au temps des mam­mouths lai­neux, Mont­réal, Édi­tions du Boréal, 2012
  • Elles ont fait De remar­quables oubliés, Tome 1, Lux, 2011 (avec Marie-Chris­tine Lévesque)
  • Ils ont cou­ru l’A­mé­rique : De remar­quables oubliés, Tome 2, Lux, 2014 (avec Marie-Chris­tine Lévesque)
  • Récits de Mathieu Mes­to­ko­sho, chas­seur innu, Édi­tions du Boréal, 2014

J’a­vais croi­sé sa route vir­tuelle dans la légen­daire série docu­men­taire Arnaques (Cir­rus édi­tions, 1999) (+++) qui n’a pas d’é­gal dans le monde fran­co­phone à ce que je connais.

Medi­cal char­la­ta­nism in ear­ly modern Ita­ly, de David Gen­til­core (2006) (+++, j’en parle ici)
Quelques dis­cours, de Jean Ros­tand, 1964–1968, Club Huma­niste (1970) (+). Je suis tou­jours tou­ché par ce côté un peu vieillot mais sans com­plai­sance chez ce genre d’é­ru­dit (her­pé­to­logue), qui comme Rus­sell et d’autres ont mis leur audience au ser­vice du paci­fisme mon­dial.
Idées reçues sur les TOC, d’An­toine Pelis­so­lo & Mar­got Mor­giève, Cava­lier Bleu (2022) (+)
Dis­cours véri­table sur le faict de Marthe Bros­sier de Romo­ran­tin, pré­ten­due demo­niaque, de Michel Mares­cot, Paris : Mamert Patis­son, 1589 (+++, deuxième fois que je le lis, je trouve ça génial)
Dar­win et l’é­vo­lu­tion expli­qués à nos petits-enfants, de Pas­cal Picq, Seuil (2009) (++, mais atten­tion, il faut des petits-enfants déjà solides, parce que pour un enfant, ce n’est quand même pas don­né)
Les sur­vi­vants, de Piers Paul Read, Gras­set (1977) (+++). Troi­sième fois que je le lis, sans comp­ter le film Les sur­vi­vants, de Franck Mar­shall (1993). Me sert à illus­trer un dilemme moral ter­rible (lire si vous vou­lez savoir)
Les vraies gens, de Guillaume Meu­rice. Avec des bouts de zété­tique dedans. JCLat­tès & France Inter (2022) (+, mer­ci copain Oli­vier Dufour)
Kit Livret vio­lences sexuelles et sexistes + déon­to­mètre, publié par le Conseil de l’Ordre des mas­seurs-kinés ( j’en parle ici, avec une cri­tique coréa­li­sée avec Saraeve Long­sworth Gra­ham) (++)

Commencés mais pas finis

L’Em­pire qui ne veut pas mou­rir, Une his­toire de la Fran­ça­frique, Col­lec­tif, Seuil 2021 (+++).
Par­mi les auteurs, il y a mon vieux copain Tho­mas Bor­rel (dont les pas­sages sur l’Aide publique au déve­lop­pe­ment vers les pages 800 sont édi­fiants)

Com­ment nous sommes deve­nus moraux : une his­toire natu­relle du bien et du mal, de Nico­las Bau­mard (2010) (+++, après deux tiers du livre je suis très cir­cons­pect sur sa thèse, mais cette lec­ture me semble néces­saire dans le cadre de l’a­na­lyse des apports de la psy­cho­lo­gie évo­lu­tion­naire. J’ai com­men­cé à regar­der les cri­tiques éga­le­ment, grâce à quelques per­sonnes sur Twit­ter qui ont expri­mé leurs accords et désac­cords, par­fois en y lais­sant quelques plumes, Gaël Vio­let, Dr Sor­nette et Franck Ramus pour ne citer qu’eux. Je remer­cie au pas­sage Pois­son soluble, pour ses com­men­taires sur ce que j’ai dit sur l’an­thro­po­lo­gie dans la Tronche en live, et Vin­teuil Le Temps Per­du sur sa cri­tique de la notion de French Theo­ry).

 

Ambroise Paré, un urgen­tiste au XVIe siècle, de Jean-Pierre Poi­rier, Flam­ma­rion (2005) (++). Lu la moi­tié, je fini­rai, Paré est un per­son­nage vrai­ment éton­nant.
L’en­fant inter­dit, de la défense de la pédo­phi­lie à la lutte contre la pédo­cri­mi­na­li­té, de Pierre Ver­dra­ger, 2ème édi­tion, Armand Colin (2021). Je n’ai pas encore d’a­vis. J’ai­me­rais tra­vailler plus sérieu­se­ment sur la pédo­phi­lie que je ne l’ai fait jus­qu’à main­te­nant, mais quand j’en parle, même à l’u­ni­ver­si­té, peu de gens ne prennent pas ins­tan­ta­né­ment une teinte vert maré­cage.
TW sau­tez ce pas­sage si la pédo­phi­lie vous est insou­te­nable
Outing : je loue le monstre en spa­ghet­ti volant de ne pas m’a­voir confié de tro­pisme pédo­phile, mais vous me direz, si j’en avais un, de toute façon je ne pour­rai pas le dire. Mon inté­rêt pour la ques­tion est mul­tiple : j’ai été abu­sé petit, une fois ; je ne le sou­haite à per­sonne ; je connais plein d’en­fants (dont les miens) et je n’ai­me­rais pas que ça leur arrive ; j’ai­me­rais trou­ver des solu­tions thé­ra­peu­tiques et sociales au pro­blème ; j’ai­me­rais com­prendre la sur­re­pré­sen­ta­tion des cas mas­cu­lins ; j’ai­me­rais savoir pour­quoi Loli­ta de Nabo­kov, ou la scène éro­tique de Léon de Luc Bes­son avec une actrice de 11 ans « fonc­tionne » sur (à mon avis) tout le monde ; j’ai­me­rais savoir ce que le réseau d’au­to-sup­port Vir­tuous pedo­philes à à nous apprendre ; j’ai­me­rais évin­cer de ce sujet la grille psy­cha­na­ly­tique désuète ; j’ai­me­rais savoir si les psy­cho­thé­ra­pies cog­ni­tives et com­por­te­men­tales ont quelque chose à appor­ter ; j’ai­me­rais savoir si les pou­pées Trot­tla de Shin Taga­kin sont une part du pro­blème ou de la solu­tion ? J’ai­me­rais savoir sur le plan épis­té­mo­lo­gique com­ment une para­phi­lie est déci­dée patho­lo­gique, déviante, accep­table, et selon quels cri­tères, etc.

Pla­ce­bo Effects : The Mea­ning of Care in Medi­cine, de Pek­ka Lou­hia­la, Sprin­ger (2020) (+++, colos­sal)

Medi­cal Ethics in the Renais­sance, de Win­fried Schlei­ner, Gor­ge­town Uni­ver­si­ty Press, Washing­ton (1995) (+++) Je l’ai buti­né (lu atten­ti­ve­ment sur cer­tains cha­pitres, sur­vo­lé d’autres)

 

Compulsés

Les Maths au tri­bu­nal, Quand les erreurs de cal­cul font les erreurs judi­ciaires, de Lei­la Schneps et Cora­lie Col­mez, Seuil (2016) (+++). Je l’ai déjà lu, mais je l’ai recom­pul­sé pour mon tra­vail de droit. Un must have read

 

Umber­to Eco, le laby­rinthe du monde, bio­gra­phie de Daniele Sal­va­tore Schif­fer (1998). Livre pénible et pous­sif à mon goût, je l’ai pas­sé en mode vitessex4

Bes­tiaire fan­tas­tique, créa­tures fée­riques de France, de Richard Ely & Amé­lie Tsaag Val­ren, Terre de Brume, 2013.

Ani­maux et insectes, hôtes cachés dans nos mai­sons, de H. Mou­rier, J. D’A­gui­lar,   Dela­chaux et Niest­lé (1996) (+) Je l’in­dique car en com­pre­nant les mœurs des bes­tioles, on les res­pecte plus, et on casse un peu la simi­li-règle de dimi­nu­tion de la com­pas­sion et de l’empathie envers les espèces qui nous sont phy­lo­gé­né­ti­que­ment les plus éloi­gnées, mon­trée par Auré­lien Miralles, Michel Ray­mond & Guillaume Lecointre dans Nature, Scien­ti­fic Reports, 9, Article num­ber : 19555 (2019) : Empa­thy and com­pas­sion toward other spe­cies decrease with evo­lu­tio­na­ry diver­gence time
J’ai ain­si décou­vert que le lépisme peut vivre 5 ans. Depuis, je suis très gen­til avec le « mien ».
Phar­ma­co­po­la­rum offi­ci­na, de Guillaume Ron­de­let, Paris, apud Jean Macé, 1567 (j’en cause ici) (++)
Nos droits en mani­fes­ta­tion, contrôles et fouilles en mani­fes­ta­tion, En garde à vue, Ligue des Droits de l’Homme (2022) (+++). ->

Bouquins qui partent en sucette (mais ça fait partie de mon travail)

Je n’ai pas eu le temps d’en lire.

Ah si ! Le phé­no­mène spi­rite, témoi­gnage des savants, de Gabriel Delanne, 5ème édi­tion (1897) (++) Mais c’est très sym­pa à lire, his­to­ri­que­ment par­lant, grande sin­cé­ri­té qui se dégage de ce livre.

Romans & poésie (en lien avec l’esprit critique)

Le dit de l’her­bo­riste, de Rute­boeuf (-1265) (+++)
L’art de reve­nir à la vie, de Mar­tin Page, Seuil (2016). Agréable moment
Insoup­çon­nable, de Tan­guy Viel, Minuit (2006). Idem

 

Livres pour enfants

Si vous pen­sez que le lob­by LGBTQI+ s’est asso­cié avec Bill Gates pour sub­ver­tir notre socié­té et pro­cé­der au Grand Rem­pla­ce­ment par les hordes homo­sexuelles qui habitent sous Terre dans le Marais à Paris, vous allez faire une jau­nisse.

  • La prin­cesse qui n’ai­mait pas les princes, de Alice Brière-Haquet, Actes Sud Junior (2010) (+++)
  • J’aime pas être belle, de Sté­pha­nie Richard, et Gwe­naëlle Gou­mont, Talents Hauts édi­tions (2016) (+++)
  • A Rule is to Break : A Child’s Guide to Anar­chy (Wee Rebel), par John Seven & Jana Chris­ty, Manic D Press (2012) (+++)
  • Et Tous à poil ! de Claire Fra­nek et Marc Daniau, Édi­tions du Rouergue (++) juste pour faire chier les bienpensant·es.

Rap­pel : en février 2014, Jean-Fran­çois Copé, pré­sident de l’UMP à l’é­poque, s’é­tait étran­glé en feui­le­tant le livre au Grand Jury RTL-LCI-le Figa­ro :

« Ça vient du centre natio­nal de docu­men­ta­tion péda­go­gique, ça fait par­tie de la liste des livres recom­man­dés aux ensei­gnants pour faire la classe aux enfants de pri­maire », (il feuillette) A poil le bébé, à poil la baby-sit­ter, à poil les voi­sins, à poil la mamie, à poil le chien… A poil la maî­tresse… Vous voyez, c’est bien pour l’au­to­ri­té des pro­fes­seurs ! Quand j’ai vu ça, mon sang n’a fait qu’un tour ».

Et n’a donc pu irri­guer toute sa tête.
De fait, son ana­lyse, par effet Strei­sand, a dopé les vente du bou­quin. Je vous pro­pose donc d’en­ton­ner en cœur : à poil Jean-Fran­çois Copé !

Jean-François Copé en pleine analyse de texte

Jean-Fran­çois Copé, sous-irrii­gué

Journaux ou articles web marquants

https://www.youtube.com/watch?v=_byLAemJZ10

  • « La douce Cnews sau­vée des eaux », Canard enchaî­né, avril 2022

  • « Peau trop fon­cée : Sas­se­nage renonce à sa fresque », Petit bul­le­tin, mai 2022

  • Je recom­mande l’entièreté de
  • « Infos et usage de faux », hors-série du Canard enchaî­né, avril 2022
Le pos­tillon, n°65, été 2022 (+++) Lien d’in­té­rêt : ce sont des copains.
L’en­vo­lée n°55. Le jour­nal le plus cen­su­ré de France, dénon­çant l’emprisonnement comme l’une des plus mau­vaises solu­tions ins­ti­tu­tion­nelles de l’hu­ma­ni­té. Note : je viens de rece­voir aujourd’­hui 4 juin le numé­ro, je ne l’ai pas encore lu.

 

Monde diplomatique

Avril 2022
  • Fran­çois Thuillier, Genèse du dis­cours sécu­ri­taire, p. 3
  • Léa Pol­ve­ri­ni, En Égypte, l’a­ve­nir passe par les pha­raons, p. 6–7
  • Romain Miel­Ca­rek, L’i­na­vouable défaite fran­çaise au Sahel, p. 8
  • Juliette Faure, Qui sont les fau­cons de Mos­cou, p. 10–11
  • Eric Aunoble, Choc de mémoires et conflits de récits, p 14–15
  • Marc Ende­weld, Les paris diplo­ma­tiques per­dus du pré­sident Macron, p 22–23
  • Jean-Louis Min­ga­lon, Tan­go et poli­tique, p. 27
Mai 2022
  • Intel­lec­tuels en treillis, par Pierre Cone­sa, p3
  • Face à l’effondrement, le Liban veut pré­ser­ver sa mémoire, par Emma­nuel Had­dad, p.12
  • Le triomphe du cynisme, par Serge Hali­mi, pp. 1 et 17
  • Enfouir, désen­fouir, et tou­jours dif­fé­rer, par Véro­nique Para­sote, p.19
  • Quand le droit des étran­gers devient la règle pour tous, par Vincent Sizaire, pp. 20 et 21
  • « Beau­coup de pas­seurs sont des migrants qui tentent de payer leur tra­ver­sée », par Eli­sa Per­ri­gueur, pp. 20 et 21
  • Les Nations unies mena­cées d’obsolescence, par Anne-Cécile Robert, p. 9
  • Frau­deurs ali­men­taires, par Benoît Bré­ville, pp.28 et 29
  • David Bowie aux enchères, par Chris­tophe Magis, p. 22

 

  • Exit la valeur P, Revue Pres­crire, 1er avril (+++)

  • Pour le kiff : Lio­nel Lockyer et ses pilules d”  »extraits de rayons de soleil ».

 

Émissions vidéo

J’ai par­ti­ci­pé à la Tronche en live « la zété­tique est-elle en train de réin­ven­ter l’eau chaude ? » le 22 avril 2022 lors des Ren­contres de l’Es­prit Cri­tique de Tou­louse, et j’en ai fait un article ici, avec une biblio­gra­phie et reve­nant sur quelques impré­ci­sions de ma part.


Patch­work – les ins­pi­ra­tions amé­ri­caines de la zété­tique en ligne
(+++).
C’est rude, mais assez juste. J’ai mis du temps à com­prendre ça. Atten­tion, ce n’est pas pour autant que j’ar­rê­te­rai de lire de la bio avec Daw­kins, de rigo­ler aux répar­ties (et de pleu­rer en lisant « Vivre en mou­rant ») de Hit­chens, d’es­sayer de com­prendre le pod­cast de Sam Har­ris et de finir un jour le seul livre de Den­nett entre­pris et qui est pris dans de vieilles toiles d’a­rai­gnée (« Dar­win est-il dan­ge­reux ? »). Mais effec­ti­ve­ment, large est la porte, spa­cieux est le che­min qui mène à la per­di­tion, disait Mat­thieu 7:14.


Omar Le malin Génie – Zété­ti­ciens en ligne : les nou­veaux mili­tants pour la science
(++)

Il y a un truc dans le ton, un peu pro­fes­so­ral, ou don­neur de leçon qui m’a­gace un peu. Mais vu notre égo bour­sou­flé dans le monde de la zété­tique, au fond ce n’est que de bonne guerre. J’aime moyen l’u­ti­li­sa­tion d’un registre de mots comme « sour­nois », qui pré­sup­pose plein de choses à peu de frais. Ne me deman­dez pas si le tacle au blog La menace théo­riste est jus­ti­fié ou non, je n’ai ni le temps ni la com­pé­tence d’al­ler véri­fier. Il est dit que Jean Bric­mont a fait des sor­ties néga­tion­nistes, je suis curieux de savoir les­quelles car je ne l’ai jamais pris en train d’en faire (mais je ne le suis plus depuis quelques années, alors infor­mez-moi SVP).

Mon­sieur Phi, pour­quoi notre sys­tème de vote est nul (et le moyen le plus simple de l’a­mé­lio­rer) (+++)


Hygiène men­tale, le sophisme du pro­cu­reur
(#28) (+++)

J’ai beau­coup potas­sé du droit ces mois-ci, pour pré­pa­rer des cours pour la pré­pa avo­cats – cours que j’ai dû annu­ler, dû au covid et au fait que j’ai per­du tout mon tra­vail en l’ef­fa­çant par mégarde, seum maxi­mal, je dois tout refaire. Mer­ci à Chris­tophe, j’aime bien ce gars.


Cour­si­tout, John Rawls et le voile d’i­gno­rance
(++)


Qui étaient vrai­ment les femmes pré­his­to­riques ? – Mary­lène Patou-Mathis
, MSH Alpes, Uni­ver­si­té Gre­noble-Alpes, mai 2022 (+)


Poly­tro­piste – Pla­ce­bo #1 – His­to­rique
(++, oui c’est fait par Mar­co Gabut­ti, un ostéo­pathe, oui oui)

J’ai ren­con­tré à Tou­louse Ghaïs, qui fait Geek’N’­Fit et je lui avait pro­mis de regar­der son tra­vail. C’est fait. J’ai pico­ré 7 ou 8 vidéos, et j’aime bien sa démarche ! C’est un peu trop « you­tu­bien » à mon goût dans la forme, et ses pos­ters de guer­riers me font rigo­ler bête­ment, le guer­rier n’é­tant pas mon modèle phi­lo­so­phique, mais j’ai un grand res­pect Je ne sau­rais pas exac­te­ment quelle vidéo recom­man­der pour démar­rer. Allez, Mettre des KOs grâce à la science, déjà parce que j’aime bien les sports de com­bat et j’en ai pra­ti­qué, ensuite parce que je n’ai pas envie de lais­ser le pri­vi­lège de la beigne à Papa­ci­to et ses core­li­gion­naires.

J’ai été suivre le café Col­lap­so­lo­gie avec Laurent Tes­tot sur une cri­tique d’Effon­dre­ment, de Jared Dia­mond (mise en ligne à venir). Il y avait Eric Bevil­lard, alias Eco­lo­gie Ration­nelle, mon vieux cama­rade. C’é­tait très riche.

Ayant fait bos­ser un groupe d’étudiant·es sur le fameux chro­no­vi­seur d’Er­net­ti, j’ai écou­té Roland Por­tiche (entre autres scé­na­riste d’é­mis­sion pour les frères Bog­da­noff) en par­ler, puis­qu’il a écrit un roman en trois volets sur la ques­tion. N’at­ten­dez rien en soi de cette vidéo, sinon sus­ci­ter votre inté­rêt.

Dans le cadre de l”  »affaire REC » (si vous n’a­vez pas sui­vi, tant mieux pour vous), j’ai été voir sur pièces Arnaud Thi­ry alias Astro­no­geek appa­raître chez Code Rein­ho, un émé­rite spé­cia­liste des armes à feu (pour­quoi pas, ça se dis­cute) mais plus que zem­mou­rien. Ça m’emmerde. Arnaud fait ce qu’il veut dans le pri­vé, mais dans la sphère publique, drai­nant des foules, faire ça n’est pas ano­din. J’ai peur que cette per­sonne brillante en astro prenne une tra­jec­toire dieu­don­ni­sante. Arnaud, on s’est ser­ré la pogne une fois ou deux, c’est tout, mais s’il te plaît, si tu lis ça ce qui est peu pro­bable, ne pars pas en que­nelle.

J’en pro­fite pour saluer les confs que j’ai vues sur place (pas tant, car d’une part j’en assu­rais quelques unes, d’autre part le public a la tchatche facile, et j’ai sou­vent été hija­cké en allant à la conf que je vou­lais voir). Je pense à :

  • celle où j’ai cédé ma place, à rai­son, sur le fémi­nisme. Le titre est de moi : « le fémi­nisme est-il soluble dans la zété­tique, ou l’in­verse ? » (et mer­ci à Irène Cour­tin, d’y avoir irra­dié, aux côtés de Char­lotte Bar­bier et Pau­line Bou­ty - lien d’in­té­rêt : Irène est une ancienne étu­diante, que j’ap­pré­cie beau­coup)

 

  • Droit, science et pro­cès : la prise en compte des don­nées scien­ti­fiques par le juge, avec Hélène Lor, Emi­lie Par­thui­sot, Sacha Sydo­ryk et Yan­nis Vas­si­lia­dis.
  • Preuve scien­ti­fique, preuve juri­dique : la confron­ta­tion, de Hélène Lor, Emi­lie Par­thui­sot, Sacha Sydo­ryk et Yan­nis Vas­si­lia­dis
  • La para­psy­cho­lo­gie, une science comme les autres ?, avec Jean-Michel Abras­sart, Renaud Evrard et Chris Roe.
    Ces confé­rences seront mises en ligne dans les semaines qui viennent.

De celles que j’ai faite, je n’ai le lien que d’une seule, aux côtés de Sohan Tri­coire et d’O­li­vier Ber­nard le « phar­ma­chien ». Nico­las Pin­sault nous rejoint par la suite : De quoi les thé­ra­pies alter­na­tives / com­plé­men­taires sont-elles le symp­tôme ?

Émissions de radio

 

Méca­niques du jour­na­lisme, France CultureFixeur, les yeux et les oreilles du repor­ter – 4 épi­sodes : Igor Zakha­ren­ko, Bakh­tiyar Had­dad, Par­fait Bako (+++)

« Spot­light », des pédo­philes dans l’Église amé­ri­caine – 4 épi­sodes (+++)

Les his­to­riens racontent : Hen­ri Guille­minJules Val­lès
Enten­dez-vous l’é­co ?, de Tiphaine de Roc­qui­gny, France CulturePublic/privé : les liai­sons dan­ge­reuses 1 : lob­bies : ces experts qui vous veulent du bien
Culture mondes, par Flo­rian Delorme, France CultureSahel la nou­velle donne #2
Signal sur bruit, Pod­cast d’In­flexionsMali – les fils de la bagarre, ép 12. Je ne suis pas du tout conquis par ce que j’ai enten­du, mais je vais rées­sayer

L’u­ni­vers para­nor­mal de Chris­tian Page

#18 El Chu­pa­ca­bra (++) Je ne connais­sais pas ce pod­cast, et c’est plu­tôt pas mal !

His­toire en séries, de Nico­las Charles et Yohann Cha­noir186 L’ac­cent dans les séries TV par­tie 1 avec Cécile Viol­lain (++)

 

Koo­kie lear­ning, de M Gabut­ti (qui fait aus­si la chaîne Poly­tro­piste, trop peu connue, cf. plus haut)MK vs DO : pré­sen­ta­tion des pro­ta­go­nistes
Le coeur sur la table, de Vic­toire Tuaillon, Binge audioA mes ami­soeurs (je me suis ennuyé, j’ai arrê­té)

Hors-série La dia­lec­tique du cal­bute sale, d’O­vi­die, avec tan­crède Ramo­net (+++)

Les caren­césQue Diable ! Sur le diable de Tas­ma­nie (+++) 8 juin 2020, c’est la seconde fois que je l’é­coute. Les Caren­cés, c’est fini ? Dom­mage, c’é­tait très chouette.
Émo­tions, d’A­dèle Sal­mon, Louie MediaLes petites phrases bles­santes, 4 épi­sodes. J’ai fait écou­ter le 1er à ma gamine (9 ans) (++)
Pro­fils, ArteOpé­ra­tion Lune, de Sil­vain Gire, 16 octobre 2002 (notez bien : 2002, pas 2022 !) A‑t-on le droit de men­tir au télé­spec­ta­teur ? Débat avec William Karel (+++, sur le mocku­men­taire Opé­ra­tion Lune, incon­tour­nable)
Pen­sons l’é­du­ca­tion en dia­logue, de Mathieu Gagnon

E9 — L’é­thique pro­fes­sion­nelle en ensei­gne­ment : en dia­logue avec Denis Jef­frey (+++), 8 juillet 2021

La vignette

#23 fes­ti­val d’A­vi­gnon (+)
Un·e prof, une his­toire
J’ai enre­gis­tré un épi­sode pour ce pod­cast, je ne sais pas où ça en est.
Mil­gram de savoirs, CeS­CuP
Aller pro­tes­ter… et après ? Les consé­quences de l’ac­tion col­lec­tive (++)

Qui êtes-vous ? L’é­tude scien­ti­fique de la per­son­na­li­té (++)

Dos­siers bizarres, de Jason Levesques et Tris­tan Bru­net-Dupont
s4 ep27 Ven­dre­di 13 et autres super­sti­tions. Pre­mier essai d’é­coute, mais je ne suis pas conquis.
C’est arri­vé cette semaine, Fré­dé­ric Tad­déï
Avec Laurent Bègue-Shank­land, sur le livre « Face aux ani­maux » (++).
Le pod­cast des mutins
Cher Fran­gin, cher Mor­dillat (sur le film Cher Fran­gin, 1988) (+)
Book­ma­kers, Arte
Ber­trand Blier, #1 et #2 (++, spé­cial pour David Lau­met)
His­toire du Dau­phi­né, RCF
C’est guin­dé et très conve­nu, mais grosse ten­dresse pour Claude Mul­ler.
  • La Saint-Bar­thé­lé­my Gre­no­bloise, novembre 1943
  • La fin héroïque du Dr Valois
  • Les com­man­dos anti-ter­roistes sèment la mort
Comme un pois­son dans l’eau, par Vic­tor Duran-Le Peuch#7 La morale de ton steack (+)

# Lec­ture débat avec un car­niste, de Michael Hue­mer (j’en cause ici) (+++)

#Lec­ture Com­ment contes­ter le supré­ma­tisme humain (+)

#9 Le spé­cisme c’est pas (que) dans la tête, et #10 Défaire la socié­té spé­ciste, avec Axelle Playoust-Braure (dont je recom­mande le livre Soli­da­ri­té ani­male avec Yves Bon­nar­del) (+++)

Para­nor­mal – His­toires vraies, Stu­dio MinuitJe n’ai pas enten­du un seul épi­sode cor­rec­te­ment trai­té. J’ai per­sis­té autant que je peux, mais l’é­pi­sode sur James Dean et Lit­tle Bas­tard m’a ache­vé. J’ar­rête.
Jour­nal d’Haï­ti et des Amé­riques, RFI
États-Unis : une annu­la­tion du droit à l’IVG irait à l”  »encontre de l’o­pi­nion » (++)
Ren­dez-vous avec X, de Patrick Pes­not, France InterLe men­songe des cou­veuses koweï­tiennes (+++)

Mis­ter But­ter­fly (+)

L’af­faire Bou­lan­ger durant la Seconde guerre mon­diale (+)

LSD, la série docu­men­taire, France CultureL’in­tel­li­gence du vivant, de Franck Bes­sière, réa­li­sé par Anne Fleu­ry.
#1 défi­nir le vivant (il y a ma pote Cathe­rine Lenne dedans, et puis des blobs !) et #2 L’hu­main un vivant d’ex­cep­tion ? (+++)Avor­te­ment, le pou­voir du méde­cin, de Johan­na Bedeau & Per­rine Ker­vran, 4 épi­sodes (+++, il faut écou­ter ça)
Le temps d’un lapin, Marie & Vincent (sur la kiné)#51 Gestes et pos­tures (++)
Com­prendre le monde, de Pas­cal Boni­faceAchille Mbembe (j’ai trou­vé que son dis­cours s’é­tait fort poli­cé, lexique très diplo­ma­tique, etc. un peu éden­té. Est-ce parce qu’il est désor­mais dra­gouillé par Macron ?)
Les Che­mins de la phi­lo­so­phie, par Géral­dine Mos­na-Savoye et Adèle Van Reeth, France CultureEmil Cio­ran, de l’in­con­vé­nient d’être né #5

Grosse ten­dresse pour cet auteur rou­main, abso­lu­ment amer que je lisais il y a 25 ans. Mes amis rou­mains m’a­vaient expli­qué son pas­sé dans l’ul­tra-natio­na­liste Garde de fer, mais ça n’a­vait pas enta­mé mon goût pour sa plume ter­rible. Par res­pect pour mes nom­breux séjours en Rou­ma­nie, je dis « Tchio­ranne », ça peut paraître snob, mais bon, le gars était rou­main, non ? Un peu comme Bran­cu­si, avec cédille sous le s, ça se dit « Bran­couche ». Autant le pro­non­cer cor­rec­te­ment (vous me direz, il habi­tait en France et écri­vait en fran­çais… alors dites Cio­ran si vous vou­lez).

Un jour dans l’his­toire, de Laurent Dehos­say, la 1ère RTBF
Le whis­ky, 1 et 2

Le rouge à lèvres, 1 et 2

Toute une vie, France CultureTex Ave­ry, l’ou­ra­gan lou­foque (+)

Ruwen Ogien (1947 ? – 2017), toute une vie contre le pater­na­lisme (+++). J’a­vais écrit avec la phi­lo­sophe Mar­lène Jouan une orai­son funèbre à son décès : « In memo­riam mini­ma­lis­mus Ruwen Ogien »

Méta de choc, d’Élisabeth Fey­tit
Yoga, super-pou­voirs et secte sexuelle, avec Geof­frey l’a­no­nyme #4 #5 (+++)

Com­plo­tisme : si loin si proche, avec Marie Pel­tier #1 (++)

Thin­ker­viewLoïc Finaz : l’art de la guerre et du com­man­de­ment (pas fini encore)
Le cours de l’his­toire, de Xavier Mau­duit, France CultureLe Nom de la Rose, quand le Moyen Âge crève l’é­cran +

Gérard Noi­riel

Scep­ti­cisme scien­ti­fique, de Jean-Michel Abras­sart & Jéré­my Royaux #527 les sciences sociales sont-elles pop­pé­ri­sables ? avec mon cama­rade Jéré­my Attard

#525 Retours Krav-Maga & Hema

#524 l’a­théisme est-il une reli­gion ?

Science, pseu­dos­cience et scep­ti­cisme, de Sté­phane Thé­riault et Isa­belle Ste­phen#28 Anciens astro­nautes et autres mys­tères de l’an­cien monde (++)
CQFD – la 1ère
Les cou­lisses du don d’or­ganes (+)

Les fan­tômes existent-ils pour de vrai ? (boaf)

Délais d’a­vor­te­ment : à quoi cor­res­pondent-ils ?(+)

Pour des sciences plus ouvertes (++), avec Isa­belle Lucas, char­gée de pro­jets Open science à la HES-SO et Micae­la Cres­po, res­pon­sable Open acces à lʹU­ni­ver­si­té de Lau­sanne.

Grand repor­tage, RFIBénin : après la res­ti­tu­tion, la réap­pro­pria­tion (+)
Jour­nal de l’A­frique, France 24Gui­née, pour­suites contre Alpha Condé (dire que j’ai sou­te­nu Alpha Condé quand il était en pri­son)

L’af­faire Astou Sokh­na (+)

Les pieds sur Terre, France CultureAvé l’ac­cent ? (++)

Petits com­mer­çants face aux géants (+++, je l’a­vais déjà écou­tée, ça me fout en rogne à un point dif­fi­ci­le­ment ima­gi­nable)

Les « déra­peutes » ou quand les thé­ra­peutes dérapent (+++)

Les enfants gitans de la place du Puig, d’I­nès Léraud (+++ je l’a­vais déjà écou­té, je l’ai fait entendre à ma gamine)

Le vil­lage fan­tôme de Cour­be­fy (+)

 

Concor­dance des temps, de Jean-Noël Jean­ne­ney, France CultureÉlec­tions, la pro­por­tion­nelles, entre heurs et mal­heurs, 27 mars 2021 (++)

La pilule, his­toire d’une liber­té (+++)

Du fouet, de la gifle et de la fes­sée (++)

Grande tra­ver­sée, France Culture
Doc­teur Sem­mel­weiss #3, 4 et 5 (+++). Ter­rible, quoi­qu’un peu lon­guet
Les Nuits de France Culture, de Phi­lippe Gar­bitAu-delà des som­mets 8/9 : légendes et mytho­lo­gies des mon­tagnes (+++)

Les his­to­riens racontent : Hen­ri Guille­min raconte l’his­toire, Jules Val­lès 1 et 2 (+)

Denis Vrain-Lucas, faus­saire en toutes lettres (j’en ai fait un article ici)

Arcanes 70 : les pro­cès d’a­ni­maux (1970) avec Jean Var­tier (1927–2001) (+++)

Sur­pris par la nuit – Après la guerre. Frag­ments, rumeurs : Voix du Cam­bodge (1983)

 

Une his­toire par­ti­cu­lière, France CultureLe mys­tère Marie-Made­leine : une sainte deve­nue pros­ti­tuée #1 et 2 (++)

Har­riett Tub­man #1 et 2 (++)

Le cas Vio­lette Mor­ris, #1 et #2 par Clé­men­tine Alle­zard (réécou­té après lec­ture de la BD du même nom) (++)

Affaires sen­sibles, par Patrice Drouelle, France InterL’af­faire Kit­ty Geno­vese (++)

Céles­tin Frei­net et la guerre sco­laire (++)

Le renard de Ker­louan (+)
Je ne sais pas pour­quoi j’é­coute cette émis­sion, que je trouve bien pen­sante et très inégale – mais je radote

Pod­cast sciences
Car­bone 14, de Vincent Char­pen­tier, France Culturela bande à Nec­taire…

En pla­teau, affi­nons l’his­toire du fro­mage !, avec Alain Fer­dière (+)

Archéo­lo­gie des mythes, avec Jean-Loïc Le Quel­lec (+++)

Le code a chan­gé, de Xavier de la Porte, France InterLa cyber­guerre n’au­ra pas lieu (+)
Secrets d’in­fo, de Jacques Monin, France CultureSyn­drome du bébé secoué : la contre-enquête de Sophie Tar­dy-Jou­bert, dans revue XXI (++)

Zodiac

Dans les cou­lisses de l’af­faire Mimi Mar­chand (+++)

Une année d’en­quêtes : les choix de secrets d’in­fo

Pro­gramme B, Binge audio. Tho­mas RozecEscla­vage, la loi Tau­bi­ra. La loi c’est toi : épi­sode 7

Rachid Taha, une his­toire fran­çaise

La folle cavale des nonnes belges (3 épi­sodes ?)

Ma vie chez les conspis (avec Antho­ny Man­suy, jour­na­liste et auteur de “Les dis­si­dents”, éd. Robert Lafont, (2022) (+++) Mer­ci Willy Lafran

Fra­tries rivales, #4 Les soeurs Pisier (+++ TW : ça parle d’in­ceste)
La méthode scien­ti­fique, Antoine Beau­champ, France CultureCathy O’Neil, 30 avril 2020 (+++ voir son livre plus haut)

Intel­li­gence arti­fi­cielle : par-delà le bien et le mal ? (+)

Les 425 bombes cli­ma­tiques à désa­mor­cer (+)

Hyp­nose, vos pau­pières sont lourdes (++, je suis res­té sur ma faim)

Super­fail, de Guillaume Erner, France CultureJean Kana­pa, “lin­tel­lec­tuel com­mu­niste qui avait une pas­sion pour l’er­reur (+)

Gros­sesses et dépis­tages pré­na­taux : des tests qui testent mal ? (++)

Paul Des­cha­nel : un fou comme pré­sident ? (++)

Le nid de pie, d’A­ga­tha McPie, Cam­pus radio#45 Cor­beaux outillés (++)
Sur les épaules de Dar­win, de Jean-Claude Amei­sen, France InterPré­sences, 19 avril 2014 (+++ la deuxième par­tie m’a fen­du le coeur)
Un jour dans l’his­toire, de Laurent Dehos­say, la 1ère RTBF
Le whis­ky #1et 2 (+)

Le rouge à lèvres #1et 2 (+)

Dino Buz­za­ti sa vie fut un roman (+)

Fucked up Movies, d’Ur­bain et Dédo, Ausha
#7 Can­ni­bal Holo­caust (++)
La fabrique de l’his­toire, d’Em­ma­nuel Lau­ren­tin, France Culture (émis­sion que j’ai beau­coup écou­tée entre 1999 et 2019 et qui n’existe plus hélas)

Simone Veil : « Je n’ai jamais res­sen­ti autant de haine, une vraie haine, une haine qui veut tuer » -> ici (Cf. BD plus bas)

Une jour­née type dans notre van, le van migra­teur
Quelques épi­sodes gla­nés ça et là (+), inté­res­sant en terme d’es­prit cri­tique pour la recherche de mini­ma­lisme et de cer­tains rap­ports au monde, mais  drôle de cra­quage natu­ro­pathe, sur les ondes et le magné­sium dans s2ep7. À croire qu’il n’y a pas de recherche d’al­ter­na­tive sociale sans son bal­lot de mys­ti­cisme.

 

 

EN ANGLAIS

Hid­den Brain, de Shan­kar Vedan­tam
Mini­mi­zing Pain, maxi­mi­zing Joy, 14 décembre 2020, avec le phi­lo­sophe William Irving
This para­nor­mal life, de Rory Powers & Kit Grier Mul­ven­na
#251 Is the Bri­tish Museum Houn­ted ?

 

 

MUSIQUE

Toute une vie, France CultureColette Magny (1926–1997), colère géante (+++)

Mar­gue­rite Boulc’h dite Fré­hel (1891–1951) (+++)

Grand repor­tage, RFI« Sear­ching for Sugar Man », ou com­ment un docu­men­taire peut vous chan­ger la vie
Trans­mis­sion, Arte RadioBri­gitte Fon­taine
Les nuits de France Culture, France Culture
Serge Reg­gia­ni, 3 épi­sodes

Claude Nou­ga­ro, 1970, 4 épi­sodes (j’ai écou­té les 2 pre­miers)

À voix nue, France CultureJean Gui­do­ni, 1 à 5 (j’ai écou­té par petits bouts)

Irène Thé­ry, socio­logue enga­gée 1 (sur 5)

Repas­sez-moi l’stan­dard, France Musique
« Killing me soft­ly with his song

« Blo­win” in the Wind » de Bob Dylan

La série musi­cale, France Culture
59 rue des archives
Peg­gy Lee : la reine de la chan­son

 

SPORT

Clim­bing gold, d’A­lex Hon­nolds3 e1  The stuff of Night­mares. C’est sur le bri­tish trad cli­ming, une grimpe dite « tra­di­tion­nelle », sur coin­ceurs. Flip­pant. Avec James McHaf­fie
Dans la tête d’un cou­reurs4 ép.33 Tout com­prendre sur les dépenses éner­gé­tiques en course à pied (++)

s4 ép.47 Run­ning flow : com­ment atteindre son pic de plai­sir et de per­for­mance ? (+, le concept de flow est tel­le­ment peu clair)

LSD, France CultureAu coeur des sports de l’ex­trême

#2 s’ac­com­plir dans l’ex­ploit

#4 face à la mort (+)

The run in#62 with Lucas Bas­set (en anglais). C’est en anglais, ça cause course d’o­rien­ta­tion, l’un des plus beaux et durs sports que je connaisse, et Lucas est mon vieux copain. J’a­dore son petit côté tou­jours espiègle.
Scep­ti­cisme scien­ti­fique, de Jean-Michel Abras­sart & Jéré­my Royaux#525 Retours Krav-Maga & Hema
RMC figh­ter club
31 : Com­ment Conor McGre­gor est deve­nu la plus grande star des sports de com­bat ? (++)

Note : sur le MMA, j’ai égre­né pas mal de pod­casts en fran­çais, mais aucun ne me satis­fait vrai­ment. C’est rare qu’on entre dans l’a­na­lyse socio-éco­no­mi­co-poli­tique du fait que des gens sou­vent pauvres se tapent sur la courge our le plai­sir de plus riches qu’eux.

 

ENFANTS

Barbe Blue le Mau­dit Qué­be­cois, de Camille de Cus­sac, Macel & Joa­chim (+++). Vous note­rez le ban­deau, cer­tai­ne­ment écrit par un mau­dit fran­çais (car, non, il n’y a d’ac­cent que par rap­port à une norme, et des inflexions au Qué­bec il y en a maintes et maintes. C’est aus­si niais que de dire « l’ac­cent fran­çais ». Bref, la jaquette est aga­çante, le conte est génial (tiré de Per­raut).

 

Bes­tioles, de Sté­pha­nie For­men­tin et l’a­mi Guillaume Lecointre, France Interle cha­mois (+++)

la mouche (+++)

 

 

Séries TV

Pas eu le temps d’en regar­der. Ah si, j’y pense. Deux ten­ta­tives ratées.

Un épi­sode de Sen­ti­nelles, de Jean-Louis Amar (2022), sur l’o­pé­ra­tion Bar­khane. Les ficelles scé­na­ris­tiques étaient si grosses que je me suis cru dans un accro­branche. J’ai arrê­té.
Un épi­sode de La corde, de Domi­nique Rocher et Éric Fores­tier (2022). Là, c’est le nom de la série qui donne la lar­geur des ficelles. Sur­tout, c’est l’his­toire de sexe vague­ment adul­tère qui m’a saou­lé. Aban­don au bout d’un épi­sode.

 

Documentaires

Crip camp : La révo­lu­tion des éclo­pés, Nicole Newn­ham et James Lebrecht (2020) (+++)
Les Enfants du Bori­nage, lettre à Hen­ri Stork, de Patric Jean (1999) (+++) – on peut le voir ici, c’est très poi­gnant
Q into the storm, de Cullen Hoback (2020) épi­sode 1 (+). Très US dans la forme, je m’at­ten­dais à autre chose, je ne sais pas si je vais conti­nuer.
Cyril contre Goliath, de Tho­mas Bor­not (2020) (++). Très frais, et édi­fiant sur les ques­tions d’ur­ba­nisme. Je n’a­vais jamais ache­té de Pierre Car­din, je vous jure que je le ferai pas.
PPDA, la chute d’un intou­chable, Com­plé­ment d’en­quête (2022) (++). Le per­son­nage avait déjà tel­le­ment de cas­se­roles diverses qu’il res­sem­blait à une usine citram. Il avait déjà été l’ob­jet d’élé­ments de mes cours, en par­ti­cu­lier sur sa fausse entre­vue avec Fidel Cas­tro, dénon­cée par Pierre Carles. Là, c’est le pom­pon. Ger­beux.
Enquête de san­té, cure détox : miracle ou mirage ? France 5 (j’ap­pa­rais dedans) (+). Je m’at­ten­dais à peu près à ça, pas mal, sans plus. La réa­li­sa­trice, Sté­pha­nie Rath­sheck est sin­cère, mais ren­voie un peu dos à dos deux mondes. Dif­fi­cile à exploi­ter péda­go­gi­que­ment, la forme de réa­li­sa­tion est sem­pi­ter­nel­le­ment la même et offre une ver­sion ce que Marianne Dou­ry appelle un « débat immo­bile ».

Films

Les che­va­liers blancs, de Joa­chim Lafosse (2015) (++) Sur l’af­faire de l’Arche de Zoé, en 2007 au Tchad, his­toire que j’ai sui­vie car je connais­sais l’une des pro­ta­go­nistes.
Bel­fast, de Ken­neth Bra­nagh (2022) (+). Très beau. Pas de réel lien avec la pen­sée cri­tique, sauf à dénon­cer la bêtise des reli­gio­si­tés excluantes. J’ai décou­vert très tôt la ques­tion irlan­daise, pré-ado, en écou­tant… Sol­dat Louis (en par­ti­cu­lier la chan­son sur Bob­by Sands). D’ailleurs ça me fait pen­ser à un livre dont on m’a par­lé, Com­ment les Irlan­dais sont deve­nus blancs (How the Irish Became White), de Noel Igna­tiev, 1995, que je n’ai pas lu.
Ne me deman­dez pas pour­quoi j’ai regar­dé Baby dri­ver, d’Ed­gard Wright (2017). Pour autant, je n’ai pas pas­sé un mau­vais moment, et Baby écoute de la bonne zique.

 

Dessins animés & films pour enfants

Peter & Eliott le dra­gon, de David Lowe­ry (2016)(+)
Le châ­teau dans le ciel, de Hayao Miya­za­ki (1986) (++)
Le sei­gneur des anneaux, La Com­mu­nau­té de l’an­neau (1), de Peter Jack­son (2001) (++). J’ai atta­qué ensuite le 2, mais mon petit de 4 ans vers 25 mn m’a dit « là quand même, je veux bien être fils d’un zété­ti­cien, mais je trouve que ça fait un petit peu peur »… Ok il n’a pas dit ça, mais à sa cou­leur, j’ai vu que j’a­vais mer­dé le cas­ting.
Les enfants loups, de Mamo­ru Hoso­da (2012) (++, vu que d’un oeil, mais ça avait son charme)
Il était une fois la vie, d’Al­bert Barillé (1987) (+++) On s’en met régu­liè­re­ment des épi­sodes – il y en a 26
ET l’ex­tra­ter­restre, de Ste­ven Spiel­berg (1982) (+++). La pre­mière grande émo­tion de ma vie. Quand je le revoie ça me fend en deux.

Bandes dessinées 

Putain d’u­sine, de Jean-Paul Leva­ray et Efix (+++). Mer­ci Méla­nie Favre-Petit Mer­met
Vio­lette Mor­ris, à abattre par tous les moyens, de Javi Rey, Ber­trand Galic, Kris (2018)(+++)
(j’ai écrit à ce sujet ici)
Fables amères, tome 1, de Cha­bou­té (2019) (++)
Simone Veil, ou la force d’une femme, d’An­nick Cojean & Xavier Bétau­court (2020) (++, voir aus­si l’é­mis­sion plus haut)
Recon­nai­trans, de Lau­rier the fox, édi­tions Lapin (+++ TW : très dur). Mer­ci Lou Girard.
Appe­lez-moi Nathan, de Cathe­rine Cas­tro et Quen­tin Zut­ton, Payot Gra­phic (+++) Mer­ci Lou Girard

(grosse ava­lanche de com­men­taires à mon post du 29 mai sur cette BD sur Face­book, et dilemme moral à savoir si, devant la cor­ro­si­vi­té de cer­tains pro­pos, je sup­pri­mais les com­men­taires en masse, en par­tie, ou si je gar­dais tout, avec trig­ger war­ning ou non. Après maintes inter­ro­ga­tions, j’ai pris le par­ti de tout lais­ser – j’ai ain­si décou­vert que la cama­rade Sophie Robert, que j’ai sou­te­nu à l’é­poque de l’ex­cellent docu­men­taire Le Mur, a des méthodes web du genre « sou­dard ».)

Fake news, l’in­fo qui ne tourne pas rond, de Doan Bui et Lslie Pléé, Del­court (2021) (++)
Walk me to the cor­ner, d’An­ne­li Fur­mark, édi­tions ça et là (2021)(+)
Tur­cos, le jas­min et la boue, de Tarek, Batist Payen & Kamel Mouel­lef (2011) (+, BD pas trou­vée super, mais thème poli­ti­que­ment rude)
Meuh, au pré des vaches, de Troub’s (1997). J’ai ado­ré (+)
Les cou­lisses du pou­voir, de Phi­lippe Richelle et Jean-Yves Delitte, Cas­ter­man (1999–2008), 8 volumes (++)

 

 

 

 

 

 

 

 

9 réponses

  1. Lou Girard dit :

    Tu avais pas éga­le­ment lu « Une his­toire de genres : Guide pour com­prendre et défendre les tran­si­den­ti­tés » de Lexie aux édi­tions Mara­bout durant cette période de temps ?

  2. Sklaera dit :

    Cou­cou, juste pour te signa­ler une petite erreur : ce n’est pas la bonne image de cou­ver­ture pour le livre « Com­ment nous sommes deve­nus moraux : une his­toire natu­relle du bien et du mal », de Nico­las Bau­mard (2010)
    Et mer­ci pour cette recen­sion, je sais que ça te prend beau­coup de temps !

  3. Crise_en_Thème dit :

    Bon bah voi­là, je viens de finir mon petit mar­ché.

    Pour la recherche d’al­ter­na­tive sociale, je réflé­chis encore et tou­jours sur le pro­jet « Ni dieu, ni maitre, ni cha­kra ». On sait jamais, sur un mal­en­ten­du ça peut mar­cher 😉

  4. Benoit dit :

    J’ai regar­dé rapi­de­ment la vidéo de Omar le malin Génie. Je par­tage votre constat sur le ton un peu pro­fes­so­ral. J’ai trou­vé qu’il y avait tout de même beau­coup de bara­tin et pas assez d’exemples pré­cis. Leur cri­tique est basée, je trouve, sur une attente beau­coup trop éle­vée de la zété­tique. Je n’ai jamais per­çu cette méthode comme la réponse ultime à tous nos maux. Ce n’est qu’un outil qui per­met de limi­ter les dégâts, ce qui est déjà très bien ! (J’ai d’ailleurs regar­dé récem­ment une inter­ven­tion de la phi­lo­sophe Bar­ba­ra Stie­gler sur le thème de « l’idéologie des biais cog­ni­tifs » [1] que j’ai trou­vé top ! )
    Je retiens une phrase d’eux que je par­tage à 100%, il faut pré­sen­ter « le meilleur de l’argumentation de l’adversaire » (je cite de mémoire mais c’est ça l’idée / esqui­ver le straw­man en quelque sorte). Un gros bémol, ils pré­sentent un cas pro­blé­ma­tique de texte (publié effec­ti­ve­ment sur le blog la menace théo­riste) à cause notam­ment d’une source très mal uti­li­sée. Or dans la conclu­sion, ils vili­pendent Jean Bric­mont pour des pré­ten­dues sor­ties néga­tion­nistes. Deux print screen appa­raissent à l’écran. Et aucun ne vient étayer leur pro­pos. Quel magni­fique sabor­dage à qq minutes d’intervalle.
    Il s’agit dans les deux cas, d’extraits d’articles de « Arrêt sur images » dont je mets les liens ci-des­sous [2]. Cha­cun peut voir que Bric­mont ne tiens pas lui-même des pro­pos néga­tion­nistes (si tel était le cas l’info tour­ne­rait en boucle sur les sites anti­fas­cistes ou pas d’ailleurs). Il aurait été com­pré­hen­sible que les deux you­tu­beurs émettent l’hypothèse que ce der­nier soit cryp­to-néga­tion­niste. Ils ne le font pas et le dif­fament donc ; au contraire de Marie Pel­tier qui dans le pod­cast « Meta de choc » [3], s’insurge sur le fait qu’il ose défendre la liber­té d’expression des néga­tion­nistes [4]. Défendre la liber­té d’expression même pour les pro­pos qu’on peut juger « nau­séa­bond » a tou­jours été le cre­do de Jean Bric­mont. Et il le fait jusqu’au bout, hon­nê­te­ment et cou­ra­geu­se­ment [5]. Sinon chaque mino­ri­té ou groupe de pres­sion qué­man­de­ra son petit pri­vi­lège [6]. C’est ça l’idée je pense qu’il faut voir der­rière.
    [1] Bar­ba­ra Stie­gler apporte une ana­lyse assez embar­ras­sante sur l’instrumentalisation des biais cog­ni­tifs : https://www.youtube.com/watch?v=Z71oV00aqxk
    [2] https://www.arretsurimages.net/chroniques/la-vie-du-site/bricmont-lextermination-les-historiens-et-les-juges
    https://www.arretsurimages.net/articles/bricmont-auschwitz-un-auteur-conteste-sa-citation
    L’argumentaire de schnei­der­mann est mal­hon­nête sur le fond puisque son article consti­tue un cas d’école d’argumentaire « châ­teau de cartes » (on prend un cas mal pré­sen­té pour réfu­ter l’intégralité de l’ouvrage sans à avoir à se palu­cher les autres argu­ments) et esquive le sujet prin­ci­pal : pour­quoi la polé­mique n’a‑t-elle pas tou­ché le musée d’Auschwitz lui-même plu­tôt que Bricmont/Conan ? Pré­sen­ter l’adversaire sous son meilleur jour n’est déci­dé­ment pas évident !
    [3] https://youtu.be/a9xzTQC3rAc vers 14min envi­ron
    [4] Elle ajoute plus loin (30min envi­ron) « qu’on ne va pas mettre à la même table un néga­tion­niste et une vic­time du géno­cide », le pro­blème est que ça a déjà eu lieu (en avril 1979 à la Radio­te­le­vi­sione sviz­ze­ra di lin­gua ita­lia­na) : https://archive.org/details/faurisson-rsi-1979-fr
    A la fin de l’entretien, elle impute la res­pon­sa­bi­li­té du conspi­ra­tion­nisme aux gens lamb­da. Gros angle mort de son approche : quand les puis­sants tiennent eux-mêmes des pro­pos com­plo­tistes : Macron sur les gilets jaunes pilo­tés par la Rus­sie https://www.europe1.fr/politique/pour-emmanuel-macron-christophe-dettinger-na-pas-les-mots-dun-gitan-3849998. Bref, elle valide indi­rec­te­ment la stra­té­gie – consciente ou non – des domi­nants qui consiste à exter­na­li­ser la res­pon­sa­bi­li­té du déve­lop­pe­ment du conspi­ra­tion­nisme.
    [5] Peu de gens à mon sens ose­rait dire des choses comme ça : « Mais il y a pire : que se pas­se­rait-il si au lieu d’être un phy­si­cien retrai­té, j’étais un jeune cher­cheur dans une dis­ci­pline ou le contrôle idéo­lo­gique règne, comme en phi­lo­so­phie ou en sciences humaines ? Je ne dirais évi­dem­ment pas une frac­tion de ce que je pense, sous peine de rui­ner ma car­rière ; et c’est la même chose dans les medias » : https ://lemediapourtous.fr/suis-je-plus-complique-a-combattre-que-soral/
    [6] « Avec la loi Tau­bi­ra, on remonte à cinq ou six siècles, et avec l’Ar­mé­nie, à des crimes dans les­quels la France n’a aucune part. A quand la Ven­dée ? A quand la Saint-Bar­thé­le­my ? A quand les albi­geois, les cathares, à quand les croi­sades ? » : https://www.lemonde.fr/idees/article/2008/10/10/liberte-pour-l-histoire-par-pierre-nora_1105435_3232.html

    • Mer­ci. je trouve aus­si cette par­tie sur Jean Bric­mont bien ratée, et si cri­tiques il doit rece­voir, elles doivent être mieux docu­men­tées. B. Stie­gler je nl’ai lue, et écou­tée une ou deux fois, j’i­rai voir, mer­ci. D Schnei­der­man, mal­gré beau­coup de pro­duc­tions splen­dides, a par­fois été bien à côté de la plaque sur ce genre de sujet

  5. Toquet dit :

    Mer­ci!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *